fbpx

Notre cerveau est-il multitâche? Et bien c’est en partie un mythe. Nos ressources attentionnelles sont limitées alors si votre enfant se trouve dans une situation où il doit faire plusieurs choses en même temps, et bien il est certain qu’il ne performera pas de manière optimale.

Marjolaine Masson, neuropsychologue à l’Institut des troubles d’apprentissage vous propose plusieurs stratégies pour améliorer l’attention de votre enfant.

L’attention n’est pas illimitée et c’est une faculté fragile qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Nous devons donc en prendre soin. Toutes les stratégies que nous allons voir sont surtout recommandées pour les enfants qui ont un trouble d’apprentissage ou un trouble associé mais il faut savoir qu’elles sont bénéfiques pour n’importe qui.

1. Ayez une bonne hygiène de vie

La première chose à savoir est qu’il y a des facteurs au niveau de l’hygiène de vie de votre enfant sur lesquels vous pouvez intervenir et qui influencent ses capacités attentionnelles. Il faut donc les surveiller puisque ce sont de bons mécanismes de protection :

• Surveillez son sommeil : si votre enfant ne dort pas suffisamment, fait de l’apnée du sommeil, se réveille la nuit ou encore se couche trop tard ; cela pourrait avoir un impact sur ses capacités à se concentrer;
• Surveillez son alimentation : si votre enfant saute des repas par exemple, et bien il ne mange pas suffisamment pour apporter l’énergie nécessaire au cerveau pour bien fonctionner toute la journée;
• Stress et préoccupations : peut générer une fatigue mentale, vérifier qu’il soit dans de bonnes conditions psychologiques;
• Surveillez son activité physique : permet d’oxygéner le cerveau et d’améliorer les capacités attentionnelles;
• Surveillez également le temps passé sur les écrans, on recommande souvent pas plus de 2h par jour tout écran confondu après 5 ans.

2. Aménagez un lieu de travail favorable

Discutez avec votre enfant pour savoir dans quel lieu il se sent bien pour travailler, il faut un lieu propice au travail, tranquille, avec un mobilier adéquat (par exemple on évite de travailler sur le lit).

3. Éliminez les distractions externes

Si votre enfant commence ses devoirs, vérifiez qu’il n’y ait pas trop de bruits environnants et éliminez tout ce qui pourrait le distraire : pas de cellulaire sur la table, pas de TV allumé, bon éclairage (pas trop fort).

4. Éliminez les distractions internes

Expliquez à votre enfant comment chasser les pensées intrusives. Vous pouvez par exemple mettre à côté de lui un bloc-notes où il pourrait noter toutes les pensées qui l’envahissent et qui le détourne de sa tâche. Il pourra ensuite y porter attention quand ses devoirs seront terminés par exemple.

5. Faites des pauses régulièrement : technique pomodoro

Le temps de concentration optimale d’un enfant est restreint, selon certains chercheurs, un enfant gagnerait 3 minutes de concentration par année, donc par exemple un enfant de 5 ans pourrait se concentrer de manière optimale pendant environ 15 minutes (5 x 3 minutes). Cette durée est souvent moindre pour les personnes qui cheminent avec un trouble d’apprentissage.
Pour maximiser les périodes d’apprentissage de votre enfant, pensez à lui faire faire des pauses régulièrement. Vous pouvez utiliser la technique Pomodoro: 10-15 minutes d’activités scolaires + 3 minutes de pause pour les enfants.
Une minuterie visuelle (ex : timetimer) peut aider à garder votre enfant concentré en lui montrant combien de temps il lui reste à travailler avant la pause.

À retenir

En conclusion, il n’y a pas de recette miracle pour améliorer drastiquement l’attention d’un enfant mais en tant que parent, vous pouvez jouer un rôle essentiel pour aider votre enfant à mieux utiliser ses ressources attentionnelles et puis aussi lui apprendre quelques stratégies.

Notre cerveau est-il multitâche? Et bien c’est en partie un mythe. Nos ressources attentionnelles sont limitées alors si votre enfant se trouve dans une situation où il doit faire plusieurs choses en même temps, et bien il est certain qu’il ne performera pas de manière optimale.

Marjolaine Masson, neuropsychologue à l’Institut des troubles d’apprentissage vous propose plusieurs stratégies pour améliorer l’attention de votre enfant.

L’attention n’est pas illimitée et c’est une faculté fragile qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Nous devons donc en prendre soin. Toutes les stratégies que nous allons voir sont surtout recommandées pour les enfants qui ont un trouble d’apprentissage ou un trouble associé mais il faut savoir qu’elles sont bénéfiques pour n’importe qui.

1. Ayez une bonne hygiène de vie

La première chose à savoir est qu’il y a des facteurs au niveau de l’hygiène de vie de votre enfant sur lesquels vous pouvez intervenir et qui influencent ses capacités attentionnelles. Il faut donc les surveiller puisque ce sont de bons mécanismes de protection :

• Surveillez son sommeil : si votre enfant ne dort pas suffisamment, fait de l’apnée du sommeil, se réveille la nuit ou encore se couche trop tard ; cela pourrait avoir un impact sur ses capacités à se concentrer;
• Surveillez son alimentation : si votre enfant saute des repas par exemple, et bien il ne mange pas suffisamment pour apporter l’énergie nécessaire au cerveau pour bien fonctionner toute la journée;
• Stress et préoccupations : peut générer une fatigue mentale, vérifier qu’il soit dans de bonnes conditions psychologiques;
• Surveillez son activité physique : permet d’oxygéner le cerveau et d’améliorer les capacités attentionnelles;
• Surveillez également le temps passé sur les écrans, on recommande souvent pas plus de 2h par jour tout écran confondu après 5 ans.

2. Aménagez un lieu de travail favorable

Discutez avec votre enfant pour savoir dans quel lieu il se sent bien pour travailler, il faut un lieu propice au travail, tranquille, avec un mobilier adéquat (par exemple on évite de travailler sur le lit).

3. Éliminez les distractions externes

Si votre enfant commence ses devoirs, vérifiez qu’il n’y ait pas trop de bruits environnants et éliminez tout ce qui pourrait le distraire : pas de cellulaire sur la table, pas de TV allumé, bon éclairage (pas trop fort).

4. Éliminez les distractions internes

Expliquez à votre enfant comment chasser les pensées intrusives. Vous pouvez par exemple mettre à côté de lui un bloc-notes où il pourrait noter toutes les pensées qui l’envahissent et qui le détourne de sa tâche. Il pourra ensuite y porter attention quand ses devoirs seront terminés par exemple.

5. Faites des pauses régulièrement : technique pomodoro

Le temps de concentration optimale d’un enfant est restreint, selon certains chercheurs, un enfant gagnerait 3 minutes de concentration par année, donc par exemple un enfant de 5 ans pourrait se concentrer de manière optimale pendant environ 15 minutes (5 x 3 minutes). Cette durée est souvent moindre pour les personnes qui cheminent avec un trouble d’apprentissage.
Pour maximiser les périodes d’apprentissage de votre enfant, pensez à lui faire faire des pauses régulièrement. Vous pouvez utiliser la technique Pomodoro: 10-15 minutes d’activités scolaires + 3 minutes de pause pour les enfants.
Une minuterie visuelle (ex : timetimer) peut aider à garder votre enfant concentré en lui montrant combien de temps il lui reste à travailler avant la pause.

À retenir

En conclusion, il n’y a pas de recette miracle pour améliorer drastiquement l’attention d’un enfant mais en tant que parent, vous pouvez jouer un rôle essentiel pour aider votre enfant à mieux utiliser ses ressources attentionnelles et puis aussi lui apprendre quelques stratégies.

Pour aller plus loin

À consulter

Fiche pratique [PDF]
« Mon enfant est inattentif »

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!