fbpx

Vous avez l’impression que votre enfant ne vous écoute pas? Ou de toujours répéter la même chose?

Il existe une stratégie pour compenser ou prévenir l’inattention chez les enfants qui souffrent d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Il s’agit d’une façon de formuler les consignes de manière à ce qu’il les respecte mieux. Découvrez dans cette capsule les huit caractéristiques d’une consigne efficace.

1. Assurez-vous que votre enfant prête attention

Il est recommandé de se rapprocher de lui et d’établir un contact visuel avant de lui transmettre une consigne. De cette façon, vous vous assurez qu’il est prêt à vous écouter.

2. Éliminez les sources de distraction

C’est très important lorsque votre enfant est occupé à réaliser une tâche. S’il se divertit en regardant la télévision par exemple, il risque de ne pas être disponible pour faire ce que vous lui demandez. Alors, si, par exemple, votre enfant joue à un jeu vidéo, demandez-lui de mettre le jeu sur pause avant de formuler votre demande.

3. Adressez la consigne au moment opportun

C’est quand le bon moment? Idéalement, il faut transmettre la consigne peu de temps avant que l’on souhaite voir apparaître le comportement attendu. C’est inutile de transmettre une consigne trop de temps à l’avance parce qu’on sait qu’il risque de l’oublier.

4. Formulez une consigne claire

Formuler une consigne claire, précise brève. On ne recommande pas plus de dix mots. Il faut faire référence à une action précise comme range tes livres plutôt qu’à un contexte général comme range ta chambre. Une consigne efficace, c’est une consigne qui permet à l’enfant de savoir exactement quel est le comportement attendu par l’adulte. Il faut donc éviter les négations parce qu’elles mettent l’emphase sur le mauvais comportement. Par exemple, ne fais pas ci, fais pas ça, arrête de déranger les autres. Ici, on fait, on met l’emphase sur le mauvais comportement au lieu de mettre l’emphase sur le bon comportement, le comportement attendu. 

5. Soyez affirmatif et utilisez un ton neutre

Il faut être affirmatif, utiliser un ton neutre, par exemple « range tes cahiers » ou « je te demande de… ».
Les formulations sous la forme de l’interrogation sont vraiment à éviter. Pourquoi? Car sinon, l’enfant risque de répondre à la question sans faire ce qui est attendu. 

6. Transmettez une consigne à la fois

Si la consigne est complexe, il est préférable de la diviser en deux ou trois consignes plus courtes.

7. Situez la demande dans le temps

Il est important de préciser à l’enfant le moment où la consigne devra être respectée. « Dans cinq minutes, tu devras fermer ta tablette électronique » ou alors lui préciser le temps qu’il lui est donné pour exécuter une tâche 
« tu as cinq minutes pour ranger ton espace de travail ».

8. Assurez un suivi

Quand on transmet une consigne à un enfant, il est vraiment très important de le superviser jusqu’au bout. Une fois qu’il va adopter le comportement attendu, c’est le moment où le parent doit intervenir pour faire de la rétroaction positive, le remercier et le féliciter.

Vous avez l’impression que votre enfant ne vous écoute pas? Ou de toujours répéter la même chose?

Il existe une stratégie pour compenser ou prévenir l’inattention chez les enfants qui souffrent d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Il s’agit d’une façon de formuler les consignes de manière à ce qu’il les respecte mieux. Découvrez dans cette capsule les huit caractéristiques d’une consigne efficace.

1. Assurez-vous que votre enfant prête attention

Il est recommandé de se rapprocher de lui et d’établir un contact visuel avant de lui transmettre une consigne. De cette façon, vous vous assurez qu’il est prêt à vous écouter.

2. Éliminez les sources de distraction

C’est très important lorsque votre enfant est occupé à réaliser une tâche. S’il se divertit en regardant la télévision par exemple, il risque de ne pas être disponible pour faire ce que vous lui demandez. Alors, si, par exemple, votre enfant joue à un jeu vidéo, demandez-lui de mettre le jeu sur pause avant de formuler votre demande.

3. Adressez la consigne au moment opportun

C’est quand le bon moment? Idéalement, il faut transmettre la consigne peu de temps avant que l’on souhaite voir apparaître le comportement attendu. C’est inutile de transmettre une consigne trop de temps à l’avance parce qu’on sait qu’il risque de l’oublier.

4. Formulez une consigne claire

Formuler une consigne claire, précise brève. On ne recommande pas plus de dix mots. Il faut faire référence à une action précise comme range tes livres plutôt qu’à un contexte général comme range ta chambre. Une consigne efficace, c’est une consigne qui permet à l’enfant de savoir exactement quel est le comportement attendu par l’adulte. Il faut donc éviter les négations parce qu’elles mettent l’emphase sur le mauvais comportement. Par exemple, ne fais pas ci, fais pas ça, arrête de déranger les autres. Ici, on fait, on met l’emphase sur le mauvais comportement au lieu de mettre l’emphase sur le bon comportement, le comportement attendu. 

5. Soyez affirmatif et utilisez un ton neutre

Il faut être affirmatif, utiliser un ton neutre, par exemple « range tes cahiers » ou « je te demande de… ».
Les formulations sous la forme de l’interrogation sont vraiment à éviter. Pourquoi? Car sinon, l’enfant risque de répondre à la question sans faire ce qui est attendu. 

6. Transmettez une consigne à la fois

Si la consigne est complexe, il est préférable de la diviser en deux ou trois consignes plus courtes.

7. Situez la demande dans le temps

Il est important de préciser à l’enfant le moment où la consigne devra être respectée. « Dans cinq minutes, tu devras fermer ta tablette électronique » ou alors lui préciser le temps qu’il lui est donné pour exécuter une tâche 
« tu as cinq minutes pour ranger ton espace de travail ».

8. Assurez un suivi

Quand on transmet une consigne à un enfant, il est vraiment très important de le superviser jusqu’au bout. Une fois qu’il va adopter le comportement attendu, c’est le moment où le parent doit intervenir pour faire de la rétroaction positive, le remercier et le féliciter.

Pour aller plus loin

À consulter

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!