fbpx

46Congrès annuel

Programme

Rendez-vous du 24 au 26 mars 2021 pour notre Congrès en ligne
« Tout un village…plus que jamais! »

Au programme de cet événement :
• Plus de 120 conférences ;

Début du Congrès dans

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

• Des conférences d’ouverture francophones (Égide Royer, Thierry Karsenti et Gordon Neufeld sous-titré en français) et anglophones (Michael Fullan, Gordon Neufeld et Linda Siegel) ;
• Des dîners-conférences francophones (Mylène Paquette, Joël Monzée et Sonia Lupien) et anglophones (Douglas Fuchs, Sonia Lupien et Nina G.) ;
• Une cérémonie de clôture avec l’artiste Gregory Charles sous la forme de chanson et confidence ;
• Des rediffusions disponibles jusqu’au 5 avril 2021 inclus.

Découvrez ci-dessous le programme de chaque journée :

Mercredi 24 mars 2021
Jeudi 25 mars 2021
Vendredi 26 mars 2021

Téléchargez l’horaire en version .PDF (mis à jour le 21 janvier)

Programme du mercredi 24 mars

Légende : Conférence en français Conférence en anglais

■ De 8h30 à 9h00 – Cérémonie d’ouverture du Congrès
Mot de M. Égide Royer, président d’honneur et Mme Lucille Doiron, directrice générale de l’Institut des troubles d’apprentissage
Mot de M. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation du Québec

■ De 9h00 à 10h00 – Conférences d’ouverture

● Égide ROYER - La prochaine décennie en adaptation scolaire et le défi de la réussite éducative de tous les jeunes : une feuille de route

auteur egide royerEgide ROYER – Psychologue, spécialiste de l’adaptation scolaire
Voir la biographie

La politique de l’adaptation scolaire a plus de 20 ans. Bien que nous puissions être fiers de ce que nous avons réalisé, nous n’avons pas le droit d’être satisfaits. Le nombre de jeunes identifiés en adaptation scolaire a plus que doublé depuis 2001, passant de 100,000 à 220,000 et leur taux de diplomation, après 7 années au secondaire, n’est toujours que de 38%. De surcroît, il ne fait aucune doute que la présente pandémie a eu un impact important sur le bien-être, la réussite scolaire et la santé mentale de nombreux jeunes handicapés ou en difficulté d’adaptation et d’apprentissage. Ses effets risquent d’ailleurs, pour certains, de se faire sentir à moyen, voire à long terme. Égide Royer proposera une série de mesures qu’il juge essentielles pour que le plus rapidement possible l’école québécoise devienne véritablement celle de l’inclusion et de la réussite.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Michael FULLAN - Engage the world Change the world

Michael FULLAN – Professor and Dean of Education University of Toronto 1988-2003
Voir la biographie

This session will focus on new strategies for engaging students and teachers in Deep Learning. Opportunities for using COVID-19 to leverage innovations will be examined and practical examples included videos will be featured.

+ TARGET AUDIENCE : Students, teachers, parents and school and system leaders

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Post-secondary
+ LEVEL : Intermediate

■ De 10h15 à 11h15 – Bloc de conférences 1

● James HOWDEN - À venir

À venir

● Marie-Aimée LAMARCHE et Nathalie PLANTE - C'est possible, un projet innovant favorisant l'apprentissage chez les jeunes TSA

Marie-Aimée LAMARCHE – Étudiante candidate au doctorat
Voir la biographie

Nathalie PLANTE – Personne-ressource
Voir la biographie

Le projet « C’est possible » répond aux préoccupations exprimées par des enseignants du 1er cycle du secondaire qui reçoivent des élèves ayant un TSA avec ou sans comorbidités (surdité, DIL, trouble langagier) à qui il est demandé d’offrir un enseignement correspondant à l’âge chronologique des élèves, en contexte de modification des attentes du PFEQ. Face à ce défi majeur, bon nombre d’entre eux remettent en question la pertinence même de soumettre ces élèves aux apprentissages scolaires et revendiquent la nécessité de se concentrer plutôt sur le développement d’habiletés fonctionnelles. S’inspirant des travaux du Massachusetts Department of Elementary and Secondary Education (2019), l’équipe du projet développe des situations d’apprentissage et d’évaluation complexes, authentiques et accessibles, qui permettront aux élèves de réaliser des apprentissages signifiants dans la discipline français langue d’enseignement. Dans le cadre de la présentation, l’équipe présentera les bases théoriques qui ont permis de développer des points d’entrées dans le programme de formation, ainsi que des outils d’évaluation qui permettent de situer le développement et la progression des apprentissages des élèves en lecture, écriture et communication orale. La présentation sera soutenue par des extraits des travaux des élèves et une période de questions.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Directions et cadres scolaires, Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Agathe TUPULA KABOLA - L'apprentissage du langage en contexte plurilingue

Agathe TUPULA KABOLA – Orthophoniste, chroniqueuse et auteure
Voir la biographie

Le bilinguisme (voire le multilinguisme) en contexte multiculturel est dorénavant la norme plutôt que l’exception. Alors que 60% de la population mondiale parle au moins deux langues et que le situations qui plongent les familles dans des univers multilingues se
multiplient, de plus en plus d’intervenants du milieu de l’éducation sont interpellés par le bilinguisme. L’atelier vous permettra de
départager le vrai du faux en ce qui concerne le développement langagier des enfants bilingues, de mieux identifier ce qui est problématique de ce qui ne l’est pas, de mieux dépister, référer et intervenir, d’être en mesure d’offrir une stimulation précoce pour
favoriser le bilinguisme chez l’enfant, de mieux définir votre rôle dans l’éducation bilingue des enfants ainsi que de connaître les avantages insoupçonnés d’une éducation plurilingue. Basé sur l’expérience de la conférencière et sur les dernières données scientifiques, l’atelier vous fournira plusieurs stratégies utiles et applicables au quotidien pour appuyer l’enfant et lui assurer une compétence bilingue durable.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Magalie RIVEST et Josianne PARENT - La téléorthopédagogie au-delà des premières expériences

Magalie RIVEST – Vice-présidente de L’ADOQ
Voir la biographie
 

Josianne PARENT – Étudiante au doctorat en éducation
Voir la biographie

Lors du congrès de 2020, nous vous avons présenté des pistes d’interventions en téléorthopédagogie pour répondre rapidement à la nouvelle réalité qu’amenait la pandémie de la COVID19. Fortes d’une année d’expériences et de travail collaboratif avec des communautés d’orthopédagogues dans ce contexte particulier, nous vous présentons l’état des réflexions sur la téléorthopédagogie par le biais de savoirs expérientiels.

+ PUBLIC CIBLE : Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Pascal LEFEBVRE et Nicole FORTIER - La réponse à l’intervention inclusive? Jamais sans les professionnels!

Pascal LEFEBVRE – Professeur agrégé et orthophoniste
Voir la biographie

Nicole FORTIER – Chef d’équipe d’un service d’orthophonie
Voir la biographie

La diversité grandissante des élèves fait en sorte que, plus que jamais, l’école se doit d’être inclusive. Cette diversité nécessite un ajustement des pratiques afin d’offrir la différenciation nécessaire à une conception universelle de l’apprentissage. Ce principe est l’un des piliers du modèle de réponse à l’intervention. L’implantation de ce modèle entraîne habituellement un réajustement des rôles de tous les membres des équipes-écoles. Les professionnels des services complémentaires ne font pas exception. Cette présentation offre un éclairage nouveau sur la contribution de ces professionnels à l’implantation ainsi qu’au fonctionnement de tous les paliers du modèle de la réponse à l’intervention. Une attention particulière est accordée à l’inclusion des élèves à risque ainsi que de ceux identifiés comme étant handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Les écrits scientifiques à ce sujet ainsi que des exemples d’application dans des écoles primaires seront présentés.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Martin PEARSON - Jeunes adultes et TDAH : comprendre pour mieux intervenir

Martin PEARSON – Psychologue
Voir la biographie

Cette présentation vise à mieux comprendre les enjeux liés au TDAH chez les jeunes adultes. Nous aborderons les thèmes de la motivation, de l’identité (personnelle et professionnelle) et des comorbidités associées (dépendances, anxiété, dépression, etc.) afin de cerner la présentation clinique de ce trouble chez les jeunes de 18 à 24 ans. Tout au long de cette conférence, nous présenterons des exemples cliniques de ces jeunes adultes rencontrés en clinique au fil des ans afin de comprendre l’évolution du TDAH et proposerons des pistes d’intervention appuyées par la recherche. Une courte période de questions pourrait être réservée en fin de présentation.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Débutant

▲ Denise ANDRÉ and Manon SÉGUIN - Deep Learning in an Inclusive Environment

Denise ANDRÉ – Executive Director
Voir la biographie

 

Manon SÉGUIN – Superintendent
Voir la biographie

This presentation will highlight how a focus on Deep Learning engages students in their learning, inclusive of all cognitive processes. Deep Learning enables students with learning disabilities to access the curriculum and demonstrate their full potential. Through the four elements (pedagogical practices, learning environments, learning partnerships and leveraging digital) authentic experiences and personalized learning opportunities ensure that students are engaged meaningfully in an inclusive setting. Embedding global competencies, especially communication, collaboration and critical thinking, helps students develop skills which will serve them throughout their lifetime, including self-advocacy and transferable skills to reach their goals to post-secondary pathways.
By intentionally structuring learning experiences through the Deep Learning framework, we are able to narrow the gap between the potential and demonstrated aptitudes so often experienced among students with learning disabilities. Through examples of successful implementation of Deep Learning in the Ottawa Catholic School Board, this presentation will highlight how Deep Learning in an inclusive environment has established conditions to support developing all aspects of learners, both academic and socio-emotional, so that all students have the opportunity to thrive.

+ PUBLIC CIBLE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Nathalie TRÉPANIER - Keys of collaboration in co-teaching to support students with educational disabilities

Nathalie TRÉPANIER – Professeure titulaire
Voir la biographie

Co-teaching is a useful service delivery model to support students with educational disabilities in context of inclusive education. Moreover, its implication and methods can easily be transferred to teachers who wish to “decompartmentalize“ their classrooms for teaching or carrying out a specific content or activity.
For many years, co-teaching has been known as an interesting avenue for supporting pupils or students who encounter educational disabilities in their schooling, whether occasionally or continuously, no matter their grade levels. Also, the broad types of co-teaching can, by themselves, provide a multitude of applications at all grade levels. However, some essential conditions must be taken into account by its actors to ensure its relevance and effectiveness.
It is also important to consider how the choice and use of types of co-teaching may evolve depending on the content and types of educational activities envisaged, as well as the pupils targeted by these contents and activities. One of the keys to its implementation involves understanding the stages in connection with professional or interprofessional collaboration, which will be the focus of our presentation.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary, Post-secondary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Alana BUTLER - Culturally Responsive Pedagogy and Exceptional Learners

Alana BUTLER – Assistant Professor
Voir la biographie

Culturally Responsive Pedagogy (1994;2014) was introduced by Gloria Ladson-Billings as a pedagogical practice that integrates a student’s cultural background into the curriculum, teaching, and assessment. This session will take an EDI (equity, diversity, and inclusion) approach to effective teaching strategies for exceptional learners.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

■ De 11h30 à 12h30 – Dîners-conférences

● Mylène Paquette - Grande entrevue avec Mylène Paquette, dyslexique et rameuse océanique

Mylène PAQUETTE – Conférencière, auteure, rameuse océanique
Voir la biographie

La navigatrice nous entretient au sujet de son parcours académique et nautique. Elle nous raconte comment ses difficultés d’apprentissages l’ont construite!

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Douglas FUCHS - What, Where, and How to Teach Children and Youth with Learning Disabilities: Science versus Political Correctness

Dr. Douglas FUCHS – Professor at the Vanderbilt University
Voir la biographie

Dr. Fuchs will discuss what research says about best ways of teaching students with learning disabilities and will contrast this with popular ideas about how, where, and what to teach them.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), School management and executives, Parents, General, Educational or health care professionals

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS :Elementary, Secondary
+ LEVEL : Intermediate

■ De 12h45 à 13h45 – Bloc de conférences 2

● Marie-Catherine ST-PIERRE - La boîte à outils CLIP : un matériel issu de la collaboration interprofessionnelle enseignant-orthophoniste pour soutenir la compréhension en lecture

Marie-Catherine ST-PIERRE – Professeure
Voir la biographie

Dans le développement des compétences en compréhension de lecture (CL), il importe que l’enseignant.e soutienne, à l’oral, les habiletés langagières de ses élèves. Il ou elle peut utiliser des stratégies pédagogiques qui s’actualisent par une kyrielle d’actions ayant des impacts fort positifs sur les apprentissages. Dans le cadre d’une recherche-action (St-Pierre et al., 2014-2018; PPRS/FRQ-SC), une communauté de pratique composée d’enseignantes du primaire et d’une orthophoniste a été mise en place sur le thème de la CL. En soutien aux pratiques pédagogiques, la création d’une boîte à outils (Compréhension de Lecture et Inférences au Primaire) fut amorcée par l’équipe de recherche et les enseignantes. Le développement du matériel pédagogique s’est poursuivi en regard des analyses faites sur les comportements adoptés par les enseignantes dans les activités de CL qui ont été effectuées en classe lors de la recherche. Les comportements facilitant le processus d’apprentissage des élèves dans les interactions vécues sont au centre de ce matériel. Il vise à outiller les enseignant.es pour stimuler et soutenir les habiletés langagières des élèves (notamment les inférences). Le matériel CLIP (en libre accès) et ses fondements seront présentés dans cette conférence et des pistes d’action préventives seront proposées dans le cadre de la collaboration enseignant.e-orthophoniste.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Nathalie ARBOUR - Quand le TDAH nuit aux apprentissages, les aides technologiques comme piste de solution!

Nathalie ARBOUR – Conseillère en services adaptés
Voir la biographie

Description de l’atelier :
Dans cet atelier, les participants pourront découvrir quelles sont les difficultés rencontrées en lecture et en écriture par les jeunes ayant un TDAH . Ils découvriront des stratégies ainsi que les outils technologiques pouvant supporter ces difficultés. Nous aborderons également les conditions gagnantes pour intégrer, de façon efficace, ces outils.
Objectifs visés :
1. Identifier les difficultés d’apprentissage chez le TDA et le TDAH en lecture et en écriture.
2. Connaitre les différents outils technologiques et accommodements qui peuvent soutenir les difficultés associées au TDA et TDAH.
3. Découvrir ce qui favorise l’intégration optimale des outils technologiques chez le jeune.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Stéphane CÔTÉ - Amplifier la progression de tous avec la péd. 3.0.

Stéphane CÔTÉ – Titulaire au primaire
Voir la biographie

En ces temps difficiles, il est important de proposer des interventions qui sont plus payantes au niveau de l’acquisition et la consolidation des apprentissages de même qu’au niveau du comportement. La pédagogie 3.0 est une solution intrigante puisqu’elle vous permettra, non pas de devoir apprendre de nouvelles méthodes, mais simplement à nettoyer vos pratiques afin d’élaguer celles qui sont moins payantes et augmentez celles que vous faites déjà.
Ainsi, à travers cet atelier de 60 minutes, nous verrons 5 interventions à retirer de la gestion de la réussite, et 5 autres de la gestion de classe et de trouver 10 interventions à produire plus souvent afin d’engager plus d’élèves sans vous épuiser.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Mireille SABOYA MANDICO, Alexandre RIVARD-DUCHARME, Annie BEAUCHAMP et Lou-Anne DENIS-MASSON - Accompagner les élèves lors de la résolution de problèmes en mathématiques

Mireille SABOYA MANDICO – Professeure
Voir la biographie
 

Alexandre RIVARD-DUCHARME – Conseiller pédagogique
Voir la biographie

Annie BEAUCHAMP – Enseignante
Voir la biographie

Lou-Anne DENIS-MASSON – Enseignante
Voir la biographie

Depuis le début du 20e siècle, la résolution de problèmes se présente comme le pivot des programmes d’études en mathématiques au Québec. Notre préoccupation de départ est issue de la problématique de l’application d’une approche par résolution de problèmes et de situations-problèmes en mathématiques dans les classes d’adaptation scolaire et dans des classes ordinaires dans lesquelles sont intégrés des élèves HDAA. Concrètement, que faire pour aider ces élèves? Comment les amener à développer une meilleure réflexion, un meilleur contrôle sur leurs actions et leurs choix tout au long de la résolution du problème?
Sur une période de deux ans, des chercheurs ainsi que des conseillers pédagogiques, des orthopédagogues et des enseignants de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys se sont penchés sur la question. Grâce au partage d’expériences vécues dans les classes et de recherches en didactique des mathématiques, les différents participants ont établi une liste d’interventions porteuses d’une action contrôlée.
Dans cet atelier, vous découvrirez le potentiel de certaines interventions mises en place dans différentes classes du troisième cycle du primaire et plus particulièrement auprès d’élèves en difficultés d’apprentissage. La présentation s’appuiera sur de courtes vidéos et sur des productions d’élèves.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Mathieu LABINE-DAIGNEAULT - Quels indicateurs sont utiles pour évaluer les difficultés en lecture-écriture?

Mathieu LABINE-DAIGNEAULT – Orthopédagogue, formateur et consultant en orthopédagogie
Voir la biographie

L’une des fonctions de l’évaluation orthopédagogique est de préciser les difficultés rencontrées par les apprenants. En s’appuyant sur différents indicateurs et modèles théoriques, l’orthopédagogue recueille des observations à partir desquelles un portrait du lecteur-scripteur en difficulté est brossé. Mais par où commencer? Quels sont les indicateurs à évaluer? Quels sont les pièges à éviter? Lors de cette conférence, nous répondrons à ces questions par la présentation de cas pratiques qui permettront aux orthopédagogues ayant déjà des connaissances en évaluation des difficultés en lecture-écriture de pousser leur réflexion et d’améliorer leurs pratiques évaluatives.

+ PUBLIC CIBLE : Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Educational or health care professionals

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Nadia ROUSSEAU - Les liens entre l’émotion et la cognition : une combinaison à ne pas négliger

Stéphane CÔTÉ – Titulaire au primaire
Voir la biographie

L’affectivité joue un rôle de grande importance dans l’apprentissage, et ce, même chez les jeunes adultes (et les plus vieux aussi)! Inspiré par la voix des jeunes adultes et la recherche dans le champ de la psychopédagogie, cet atelier explorera les liens entre émotion et cognition. De plus, il permettra d’identifier certaines composantes clés à prendre en considération dans la création d’une relation éducative porteuse de sens.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Débutant

▲ James HOWDEN - À venir

À venir

▲ Marie-Aimée LAMARCHE and Nathalie PLANTE - “C’est possible” : an innovative project promoting learning for students with autism

Marie-Aimée LAMARCHE – Étudiante candidate au doctorat
Voir la biographie

Nathalie PLANTE – Personne-ressource
Voir la biographie

The « C’est possible » project addresses concerns expressed by secondary school teachers tasked with providing education according to the chronological age of ASD students with or without comorbidities (deafness, intellectual disability, language disorder), in the context of the modified expectations of the PFEQ. Faced with this major challenge, many question the relevance of subjecting these students to academic topics and claim the need to focus instead on the development of functional skills. Inspired by the work of the Massachusetts Department of Elementary and Secondary Education (2019), the project team develops complex, authentic and accessible situations for learning and assessment that will allow students to achieve meaningful knowledge of “Français, langue d’enseignement”. As part of the presentation, the team will present the theoretical bases used to develop “entry points” into the training program, as well as assessment tools allowing the development and progression of students’ learning in reading, writing and oral communication. The presentation will be supported by excerpts from student work and a question period.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Karen COHEN-GAZITH - Teaching with Purpose: Evidence-based strategies to ensure the success of all students

Karen COHEN-GAZITH – Faculty Lecturer
Voir la biographie

In this session, participants will learn about evidence-based principles of effective, evidence-based instruction from elementary school to adult education. Concrete and hands-on strategies will be presented on topics such as creating classrooms conducive to learning, classroom management, and formative assessment, creating grit and perseverance in students. All participants will walk away with ideas that can be immediately implemented within the classroom.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Adult education
+ LEVEL : Intermediate

■ De 14h00 à 15h00 – Bloc de conférences 3

● Céline LEROUX-CHEMLA et Isabelle MATHIEU - Il était une fois l’histoire d’enfants Haut-Potentiel à l’école

Céline LEROUX-CHEMLA – Psychologue
Voir la biographie

Isabelle MATHIEU – Psychologue
Voir la biographie

A travers le parcours de plusieurs enfants identifiés Haut Potentiel, nous allons évoquer à travers cette présentation, la rencontre de ce type de fonctionnement cognitif et affectif différent, associé ou non avec des troubles d’apprentissages, avec les contraintes actuelles du milieu scolaire. Nous tenterons de dégager plusieurs facteurs pouvant favoriser la résilience ou l’adaptation au système scolaire.
L’objectif de cet atelier est, à partir de cas cliniques, issus directement de notre pratique professionnelle, de comprendre comment aider les enfants et adolescents à s’adapter au milieu scolaire tout en restant eux mêmes : en leur permettant de développer leur plein potentiel.
Le cadre théorique utilisé sera issu de l’approche européenne et issu des dernières recherches de l’équipe de Olivier Revol, Fanny Nusbaum et Dominic Sappey-Marinier
Première partie : Généralité sur le HP
– Définitions du Haut potentiel (Selon plusieurs modèles psychologiques)
– L’identification du HP (Présentation du bilan psychologique)
Deuxième partie : L’enfant haut potentiel en milieu scolaire
– Troisième partie: étude de cas

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Paméla MCMAHON-MORIN - Lecture interactive: le soutien aux apprentissages des élèves ayant des difficultés de communication et les changements de pratiques des enseignants

Paméla MCMAHON-MORIN – Étudiante au doctorat à l’Université de Montréal
Voir la biographie

Ce projet réalisé dans un CSS sera analysé sous deux angles. D’abord, à l’aide d’exemples vidéo, nous décrirons comment l’interaction en groupe-classe entre une orthophoniste et deux enfants de maternelle ayant des besoins de communication leur permet de participer, de démontrer des apprentissages ainsi que de créer des opportunités d’approfondir la compréhension du texte, et ce, au bénéfice de l’ensemble du groupe. Ensuite, nous décrirons la satisfaction d’enseignants de maternelle quant à un programme de développement professionnel et leurs changements de pratiques rapportés. Les 28 répondantes à un sondage montrent qu’elles sont satisfaites des modalités de développement professionnel offertes, même si le projet était imposé par l’employeur. Le modelage en classe par les orthophonistes apparait comme étant déterminant pour s’approprier le contenu du projet. Les enseignantes rapportent des changements de pratique sur divers aspects de la lecture interactive. La présentation permettra de mieux comprendre comment inclure et soutenir les élèves ayant des besoins de communication dans le groupe-classe et comment les professionnels scolaires peuvent soutenir les enseignants dans leur développement professionnel. Cette présentation donne également des exemples de l’implication d’orthophonistes scolaires dans les classes en soutien à l’enseignement au niveau 1 de la RAI.
Veuillez noter que pour des raisons éthiques, les vidéos ne seront présentées qu’en mode synchrone.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Andréanne GAGNÉ et Ophélie TREMBLAY - Le rôle du climat affectif entourant les activités de littérature en classe et à la maison

Andréanne GAGNÉ – Professeure
Voir la biographie
 
Ophélie TREMBLAY – Professeure
Voir la biographie

Les enfants sont avant tout des petites bêtes sociales pleines d’émotions, aussi est-il étonnant de constater que souvent, l’affectivité est absente des modèles prédictifs des habiletés de lecture. De récents résultats de recherche convergent pourtant tous vers un rôle significatif de l’affectivité dans l’apprentissage. Mais qu’entend-on par climat affectif? Comment le favoriser à l’école? et dans le contexte entourant la pandémie?
Cette présentation propose de prendre conscience de l’importance du climat affectif pour rendre bénéfiques les activités de littératie que les enfants vivent en classe et à la maison. Elle permettra d’identifier les pratiques professionnelles qui favorisent un climat affectif soutenant les activités développementales en littératie. Nous proposerons aussi quelques pistes pour transférer des pratiques favorisantes dans le milieu familial.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Patricia LANIEL, Marie-Ève BEAUDRY et Mathilde PICOTTE - Le TELEQ (Test d’évaluation du langage écrit québécois) : Un nouvel outil prometteur!

Patricia LANIEL – Candidate au doctorat en neuropsychologie
Voir la biographie

Marie-Ève BEAUDRY – Neuropsychologue
Voir la biographie

 

Mathilde PICOTTE – Candidate au doctorat en neuropsychologie
Voir la biographie

Face au manque d’outil adapté pour l’évaluation des habiletés de langage écrit au Québec, nous avons créé le Test d’évaluation du langage écrit québécois (TELEQ). Cette étude présente les étapes de création et fournit les données psychométriques et les procédures d’administration des sous-tests Lecture de mots, Dictée de mots et Compréhension de lecture du TELEQ. Cent soixante et onze (171) enfants normo-lecteurs et 49 enfants ayant un diagnostic de dyslexie-dysorthographie de la 2e à la 6e année ont complété le TELEQ et d’autres tests évaluant les habiletés de langage écrit. Le TELEQ a été ré-administré deux à six semaines plus tard. Les performances au TELEQ corrèlent fortement à celles obtenues aux autres tests de langage écrit, indiquant une validité concordante satisfaisante. La cohérence interne et la fidélité (test-retest/inter-juge) du TELEQ sont également adéquates. La sensibilité et la spécificité de l’outil sont satisfaisantes, permettant de bien identifier la dyslexie. Des normes préliminaires sont disponibles, pour utilisation clinique. En conclusion, le TELEQ est un outil valide et pourra être utilisé par différents professionnels dans le cadre d’une évaluation diagnostique ou de dépistage de la dyslexie et pour orienter les interventions. Des sous-tests évaluant la conscience phonologique et les processus morphologiques sont en cours de développement.

+ PUBLIC CIBLE : Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Nathalie TRÉPANIER - Des clés de collaboration du coenseignement pour soutenir des élèves en situation de handicap pédagogique

Nathalie TRÉPANIER – Professeure titulaire
Voir la biographie

Le coenseignement est un modèle d’organisation du service d’orthopédagogie en contexte d’inclusion scolaire. Ses modalités de mise en œuvre peuvent aisément se transférer aux enseignants qui souhaitent réaliser un décloisonnement de leurs classes, pour l’enseignement ou la réalisation d’un contenu ou d’une activité spécifique. Aussi, depuis de nombreuses années, le coenseignement représente une piste intéressante pour soutenir les élèves ou les étudiants qui rencontrent des situations de handicap pédagogiques dans leur parcours scolaire, que ce soit de façon ponctuelle ou continue.
Les grands types de coenseignement peuvent, à eux seuls, donner lieu à une multitude d’applications, et ce, à tous les niveaux scolaires. Toutefois, certaines conditions essentielles doivent être prises en compte par ses acteurs, pour s’assurer de sa pertinence et de son efficacité.
Il importe également de considérer comment le choix et l’utilisation des types de coenseignement peuvent évoluer en fonction des contenus et des types d’activités pédagogiques envisagés, ainsi que des élèves ciblés par ces contenus et activités. L’une des clés de sa mise en œuvre passe par la compréhension de étapes en lien avec la collaboration professionnelle ou interprofessionnelle. Ce sont sur ces aspects du coenseignement que nous proposons d’axer notre présentation.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Garine PAPAZIAN-ZOHRABIAN - L'accompagnement psychosocial en milieu scolaire, un outil pour le développement du Bien-être des élèves et des familles et le soutien aux enseignants

Garine PAPAZIAN-ZOHRABIAN – Professeure agrégée
Voir la biographie

L’accompagnement psychosocial que nous présentons dans le cadre de cette conférence se base sur quatre approches dans la compréhension des difficultés d’adaptation, de comportement ou d’apprentissage scolaires des élèves et de l’intervention auprès d’eux : l’approche développementale, l’approche systémique, l’approche psychodynamique et l’approche transculturelle. Le principal objectif de cette intervention est de présenter aux directions d’école et aux professionnels (les psychologues scolaires, les psychoéducateurs, les orthopédagogues) travaillant en milieu scolaire les principes, la démarche et les outils d’un accompagnement psychosocial des élèves et de leurs familles, en soutien aux intervenants travaillant avec eux (enseignants, éducateurs).

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Stéphane CÔTÉ - Produce more empowerment in your classroom with ped. 3.0.

Stéphane CÔTÉ – Teacher fifth grade
Voir la biographie

In this difficult time, it is important more then ever, to be able to produce more engagement and more progression and bring that visible to the learner so they will engage more. The good news is that the pedagogy 3.0 is not a new recepe for success, it is more a revolution of what you already do, drop some intervention, and put some of top of your priority.
In this review of the 3.0 in 60 minutes, we will go through 10 intervention type to remove from your day-to-day reality, and 10 that have a very high output on success to relearn how to do it more often. In doing so, you will end out this hour with a kind of easy revolution of your pedagogy and be more confident about amplifying your own impact!

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary
+ LEVEL : Beginner

▲ Myka BREYMANN-PIEKENBROCK and Darci FULTON - To Behave or Not to Behave- Part 1- Foundation

Myka BREYMANN-PIEKENBROCK – Learning Support Teacher and School Counsellor
Voir la biographie

Darci FULTON – Behaviour Mental Health Strategist
Voir la biographie

This comprehensive presentation will provide educators with the skill sets and training required to work successfully with students displaying behavioural challenges. The presentation is a strength-based, proactive approach intended to provide educators with an understanding of the positive behaviour strategies essential to working with students with severe emotional and behavioural challenges. Keeping students and staff safe begins with educators acquiring knowledge and understanding of students behaviour as well as their own.

+ TARGET AUDIENCE : All school stakeholders (including educational professionals)

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ François MASSÉ - À venir (pre-recorded)

À venir

■ De 15h15 à 16h15 – Bloc de conférences 4

● Amélie BÉDARD - Et si on voyait les besoins de nos élèves et leurs obstacles comme un tremplin à l'apprentissage?

Amélie BÉDARD – Professionnelle à l’inclusion scolaire
Voir la biographie

En comprenant les besoins de nos élèves, en instaurant un climat propice aux apprentissages, en prenant en compte leurs défis, on permet à nos élèves d’être disponibles aux apprentissages. Dans le présent atelier, nous allons utiliser notre outil d’enseignants : la planification pour nous assurer de mettre des conditions moins stressantes autour de nos élèves afin de les faire progresser. Nous allons aussi axer notre réflexion sur la perception que l’élève a des apprentissages afin de créer un équilibre entre leur cœur et leur cerveau pour accéder à leur plein potentiel.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Marie-Ève GIROUX et Estefania LOZA - Démystifier l’anxiété et la collaboration entre partenaires

Marie-Ève GIROUX – Doctorante en psychologie (PhD)
Voir la biographie

Estefania LOZA – Étudiante au baccalauréat en psychologie
Voir la biographie

L’anxiété est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Il s’avère donc important de comprendre les bases de l’anxiété afin d’élargir notre compréhension de cette dernière, de ses causes, mais aussi des interventions efficaces à mettre en place. Dans un premier temps, cette conférence permettra aux participants de démystifier l’anxiété et ses différents concepts. Dans un deuxième temps, puisque la collaboration entre les différents partenaires (intervenants scolaires ou externes, parents et enseignants) est une clé importante dans la gestion de l’anxiété, une attention particulière sera accordée aux pistes d’intervention la facilitant.

+ PUBLIC CIBLE : Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Débutant, Intermédiaire

● Sylvie RÉGNIER et Céline LEROUX-CHEMLA - Élèves doués doublement exceptionnels, les reconnaître, les accompagner

Sylvie Régnier – Orthopédagogue
Voir la biographie

 

Céline LEROUX-CHEMLA – Psychologue
Voir la biographie

Cette présentation a pour objectif de sensibiliser les acteurs de l’éducation, plus spécifiquement les enseignantes, les orthopédagogues et les directions d’école aux enfants doués ayant un profil « doublement exceptionnel ». À partir des données issues de la recherche européenne et nord-américaine, ainsi qu’à partir de la pratique clinique, nous aborderons les caractéristiques et les difficultés d’identification des jeunes doués présentant un trouble d’apprentissage associé. Nous présenterons également les mesures possibles d’intervention afin de mieux prendre en compte les besoins éducatifs particuliers de ses profils atypiques.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Marie-Josée MARINEAU HARNOIS - L'école virtuelle différenciée pour les adolescents

Marie-Josée MARINEAU HARNOIS – Conseillère pédagogique
Voir la biographie

Dans cet atelier, les principes de la différenciation pédagogique seront présentés puis abordés sous l’angle de l’apprentissage à distance auprès des élèves du secondaire. Aussi, des pistes de différenciation à distance seront soumises aux participants Par ricochet, d’autres thèmes seront suggérés tels que l’accessibilité des documents et l’utilisation des aides technologiques.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Steve MASSON - Le cerveau surchargé : quatre stratégies pour aider les élèves à mieux réussir

Steve MASSON – Professeur
Voir la biographie

À l’école, la mémoire de travail des élèves est sans cesse sollicitée. Elle est nécessaire notamment pour comprendre une explication, lire un texte, parler, écrire, répondre à une question, résoudre un problème et, de façon plus générale, pour faire preuve de compétence. Bien qu’essentiel à la plupart des tâches, cet espace de travail mental qu’est la mémoire de travail est pourtant très limité et, conséquemment, les risques de surcharge sont omniprésents. Malheureusement, lorsque le cerveau des élèves est surchargé, il se désactive et cesse son processus de traitement de l’information, ce qui peut évidemment nuire à l’apprentissage et à l’accomplissement des tâches scolaires demandées. S’appuyant sur la recherche portant sur le cerveau, la mémoire de travail et la notion de charge cognitive, cette présentation propose quatre stratégies concrètes pour réduire le risque que les élèves se retrouvent dans un état de surcharge pouvant nuire de façon dramatique à leur réussite.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Débutant

● Marie-Hélène POULIN et Roxanne GENDRON - Éducation à la sexualité en classe inclusive : entre les connaissances et l’aisance

Marie-Hélène POULIN – Professeure en psychoéducation
Voir la biographie

Roxanne GENDRON – Étudiante à la maîtrise en psychoéducation
Voir la biographie

Animer des contenus d’éducation à la sexualité au secondaire peut représenter un défi. Animer des contenus en éducation à la sexualité dans des classes ordinaires dont certains élèves sont autistes représentent un double défi. Non seulement les contenus sur certains thèmes peuvent nécessiter plus de détails mais il faut rendre l’abstrait concret. Le TSA étant un trouble neurodéveloppemental qui affecte la communication et les interactions sociales, il semble évident que ces difficultés auront un impact sur la vie amoureuse et sexuelle. On ne parle pas des particularités sensorielles et des difficultés de lecture des intentions d’autrui. Comment alors expliquer la séduction, la différence entre l’amitié et l’amour ou le consentement? Bien que ces contenus soient obligatoires, il semble que peu de volontaires soient identifiés en début d’année. Suite à un projet de recherche permettant de mieux comprendre les besoins et les défis de la vie amoureuse et sexuelle des jeunes autistes, un outil a été développer pour les professionnels qui animent les contenus en éducation à la sexualité. Cette conférence vise donc à présenter cet outil. Il s’agit d’un guide réflexif pour évaluer ses connaissances quant aux particularités des jeunes ayant un TSA mais également un accompagnement selon le niveau d’aisance à animer les différents thèmes.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

▲ Marian SMALL - Supporting Struggling Learners in Math 7-11

Marian SMALL – Dean Emerita, University of New Brunswick
Voir la biographie

Teachers need to find ways to fill gaps in students’ math backgrounds, while continuing to move them forward in becoming mathematical thinkers. Two of the most valuable strategies are the use of open questions and parallel tasks that allow for access to all, benefitting every student in the classroom, while focusing on important mathematical ideas. We will explore both open questions and parallel tasks based on content covered in Grades 7 to 11.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, Parents, General, All school stakeholders (including educational professionals)

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Myka BREYMANN-PIEKENBROCK and Darci FULTON - To Behave or Not to Behave - Part 2 - Application

Myka BREYMANN-PIEKENBROCK – Learning Support Teacher and School Counsellor
Voir la biographie

Darci FULTON – Behaviour Mental Health Strategist
Voir la biographie

Following Part 1 of To Behave or Not to Behave, Part 2 provides educators with the application and analysis of this knowledge to be immediately implemented to successfully create a safe classroom and a safe school. A broad range of lesson plans and visual supports are provided for the immediate application of the positive behaviour strategies into classrooms and schools.

+ TARGET AUDIENCE : All school stakeholders (including educational professionals)

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Paméla MCMAHON-MORIN - Interactive book-reading: Supporting children with communication needs and teachers’ reported changes of practice

Paméla MCMAHON-MORIN – Étudiante au doctorat à l’Université de Montréal
Voir la biographie

This project originates from a clinical project developed in a School Service Centre. It will be described from two perspectives. First, supported with video examples, we will describe how the interaction between an SLP and two kindergartners with communication needs, in a whole-group setting, scaffolded their participation and help them to display their learning. As well, it created opportunities to deepen the understanding of the story for the whole group. Then, we will describe kindergarten teachers’ satisfaction toward a professional development program and their reported changes of practice. The 28 respondents to a survey reported a general high level of satisfaction toward the professional development modalities, even if the project was imposed by the employer. Modeling in class by SLPs appeared as most decisive to take in the content of the program. Teachers reported changes of practice on diverse aspects of the interactive book-reading. This presentation will exemplify how to better include and support children with communication needs in whole-group setting and how school professional can support teachers in their professional development. As well, it gives example of involvement of school-based SLP in tier-1 intervention.
Please note that for ethic reasons, videos will be presented only in synchronous mode of presentation.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary
+ LEVEL : Intermediate

Programme du jeudi 25 mars

■ De 8h30 à 9h30 – Conférences d’ouverture

● Gordon NEUFELD - Aider les enfants à s’épanouir (pré-enregistré / sous-titré en français)

Gordon NEUFELD – Psychologue clinicien du développement
Voir la biographie

Nous souhaitons tous que nos enfants et nos étudiants s’épanouissent, qu’ils réalisent leur plein potentiel peu importe les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Mais comment ceci peut-il être accompli? Quelles sont les conditions requises pour qu’ils fonctionnent de façon optimale? Quelles expériences sont essentielles à l’épanouissement du potentiel humain peu importe les handicaps rencontrés? Morceau par morceau, monsieur Neufeld nous révélera des réponses plutôt surprenantes à cette question fondamentale du développement humain. Ces connaissances prennent une importance encore plus grande quand il est question d’enfants faisant face à des défis particuliers. La prise de conscience des besoins incontournables des enfants et des adolescents est un antidote indispensable à notre société qui carbure à la performance et à une culture qui perd sa sagesse intuitive.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

▲ Gordon NEUFELD - Helping Children Flourish (pre-recorded)

Gordon NEUFELD – Developmental Psychologist
Voir la biographie

We all want our children and students to thrive – to become all they were meant to be, despite the challenges they may face. But how is this to be accomplished? What conditions are required for optimal functioning? What experiences are essential to the unfolding of human potential regardless of the specific handicaps they may experience? Dr. Neufeld will put the pieces together to reveal rather surprising answers to this quintessential question of human development. When children face special challenges, this knowledge is even more important to keep in mind. A consciousness of the irreducible needs of children and youth is a much needed antidote to a society that has become outcome driven and a culture that has lost its intuitive wisdom.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives, Parents, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

■ De 9h45 à 10h45 – Bloc de conférences 5

● Lise L'HEUREUX - Les secrets du code : l'enseignement efficace d'un code phonomorphémique

Lise L’HEUREUX – Orthopédagogue, formatrice et consultante scolaire
Voir la biographie

Quand le quart de nos élèves sont en difficulté d’apprentissage, force est d’admettre que les approches didactiques et pédagogiques offertes dans nos écoles ne seraient pas toutes efficaces. Dans cette perspective, madame L’Heureux partage les secrets de 15 ans de succès en enseignement de la lecture-écriture auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes en difficulté d’apprentissage de l’écrit. Elle présentera ses principes directeurs et les fondements de son enseignement phonomorphémique systématique et explicite.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires, Parents, Général, Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Laetitia BRANCIARD - Accompagner les apprenants porteurs de troubles des apprentissages dans la prise en main des aides techniques de compensation

Laetitia BRANCIARD – Ingénieure de recherche multimédia
Voir la biographie

Les outils numériques utilisés de façon appropriée ont un grand potentiel pour aider les apprenants avec des troubles des apprentissages à participer pleinement aux activités scolaires. Pourtant les aides techniques mises à leur disposition sont souvent peu ou mal utilisées par ces publics, à l’école, malgré des préconisations fortes des institutions.
Nous proposons dans cette présentation, d’une part d’identifier les obstacles qui freinent actuellement l’adoption et l’utilisation des technologies d’assistance par les apprenants et d’autre part de nous intéresser aux dispositifs inclusifs dans lesquels peut se mettre en place l’accompagnement à la prise en main de ces aides technologiques. Nous nous interrogerons sur les environnements facilitateurs et sur la formation des enseignants à un étayage dans ce domaine.
Nous appuyant sur un cadre théorique et sur les résultats d’expérimentations mises en place dans l’enseignement secondaire, nous analyserons particulièrement les gestes pédagogiques des enseignants, les interactions avec les partenaires du domaine médico-social, comme la mise en place de démarches méthodologiques efficientes au sein des établissements.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Catherine MAYNARD - Difficulté d'apprentissage? Pas nécessairement! Repères et exemples d'intervention auprès d'élèves allophones

Catherine MAYNARD – Professeure adjointe
Voir la biographie

Cette présentation offrira des repères pour différencier difficultés d’apprentissage et difficultés liées à l’intégration linguistique, scolaire et sociale des élèves allophones issus de l’immigration. Par le fait même, elle permettra une réflexion sur l’origine des erreurs pouvant être rencontrées dans les textes de ces élèves. Basés sur la recherche, des exemples d’intervention concrets pour favoriser l’apprentissage du français en milieu pluriethnique et plurilingue seront présentés. En misant sur la diversité linguistique et les compétences et connaissances des élèves dans l’ensemble de leurs langues, ces interventions visent à la fois soutenir le développement des compétences langagières et l’engagement dans les apprentissages. Des extraits de vidéos et de matériel didactiques seront diffusés, notamment en ce qui a trait à l’enseignement de l’écriture et de la grammaire au moyen de la production de textes identitaires plurilingues.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Michèle POTVIN - Les trucs en math : raccourcis ou courts-circuits?

Michèle POTVIN – Orthopédagogue
Voir la biographie

Pour aider nos élèves, nous enseignons très souvent des trucs que nous avons nous-mêmes appris et qui circulent ainsi depuis longtemps. On ne voit pas l’impact de l’utilisation de ces trucs sur les élèves, particulièrement ceux qui sont en difficulté. Dans la pratique au secondaire, l’orthopédagogue constate souvent la présence de mauvais automatismes reliés à l’application d’un truc qui ne fonctionne pas dans toutes les situations et qui démontre que l’élève a appris par cœur au primaire, sans comprendre. Il faut alors défaire pour refaire, ce qui crée de la confusion chez l’élève et entretient l’aversion pour les mathématiques.
Cet atelier a pour objectif d’amener les participants à prendre conscience des mots que l’on utilise et des raccourcis enseignés qui court-circuitent trop souvent les apprentissages à long terme. Il permettra aussi aux enseignants du secondaire de connaitre les trucs utilisés par leurs élèves et qui freinent la compréhension des concepts qu’ils tentent de leur enseigner.
Une dizaine de trucs en mathématique seront analysés et des pistes de solution pour éviter les courts-circuits seront apportées.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Rachel THIBEAULT - Optimiser sa résilience grâce à la bienveillance

Rachel THIBEAULT – Consultante
Voir la biographie

Cette présentation offrira d’abord un bref survol des recherches récentes sur la bienveillance et son impact sur la résilience psychologique et le bien-être. On y parlera ensuite plus spécifiquement du protocole de bienveillance, une stratégie simple et rapide, en trois temps, qui permet d’appliquer ces principes au quotidien et de cultiver un mieux-être tant chez nous que chez nos proches. Des exemples vécus viendront aussi illustrer le propos.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Débutant

▲ Elena POLOTSKAIA and Pascale FORTIN - Solve a mathematical word problem without numbers: help the student to develop his relational mathematical thinking

Elena POLOTSKAIA – Professor
Voir la biographie

Pascale FORTIN – Remedial teacher
Voir la biographie

In the case of solving a written math problem, if you hide the numbers, most students will say, « We can’t solve this problem. There are no numbers, so we can’t find the answer.  » Research indicates that the habit of always working with numbers in math class can cause a blockage and prevent students from accessing the non-numeric part of the problem. Moreover, it is this part that tells us about the relationships between the quantities in the problem and helps us plan calculations or compose an equation. In our presentation, we will share approaches and teaching methods to use with students experiencing difficulty in order to help them develop non-numerical relational thinking.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Parents

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Joanne QUINN - Activating Deep Learning in Challenging Times

Joanne QUINN – Global Director NPDL
Voir la biographie

Explore ways to engage students in learning that prepares them to be good at learning and good at life. Examine ways to engage students in rich, authentic tasks and explore the evolving role of teachers as activators, culture builders and collaborators in unleashing student voice, choice and agency.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Julia FERRARI - Screening and Progress monitoring: A step towards planning instruction for students at-risk for reading difficulties

Julia FERRARI – Directrice stratégique de la pédagogie inclusive
Voir la biographie

Identifying and monitoring students at-risk for literacy difficulties is critical in any classroom. This allows educators to begin to support and monitor at-risk students. Using the approach outlined in this workshop, teachers will have the necessary tools to make instructional decisions for their at-risk students and need not wait for formal assessments to take place before implementing interventions. This workshop will introduce participating teachers to brief literacy screening and assessment tools that they can use to flag students needing additional support in an inclusive classroom setting. Teachers will become familiar with a variety of curriculum-based measures that can be used to identify at-risk students in kindergarten to grade six. This information can be used to construct a learning profile. Teachers will also gain the skills needed to monitor the progress of those struggling students over the course of the school year. This workshop will empower teachers to provide more effective, targeted, and timely instruction to the students who need it most.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary
+ LEVEL : Beginner, Intermediate

■ De 11h00 à 12h00 – Bloc de conférences 6

● Pierre COLLERETTE - Réussir les changements de pratiques dans son institution

Pierre COLLERETTE – Professeur honoraire et consultant
Voir la biographie

Amener des professionnels à modifier leurs pratiques est un défi difficile à relever et plusieurs obstacles se dressent devant ceux qui veulent s’engager dans cette voie. Pourtant c’est possible. Ça demande de mettre en place un certain nombre de conditions, et d’oser faire appel à des procédés qui ne sont pas orthodoxes dans la gestion usuelle des organisations scolaires. Pour réussir, il faut beaucoup d’audace, mais surtout il faut adopter des approches éprouvées, sans se laisser neutraliser par les personnes qui veulent se conforter dans les traditions, et y retenir leurs collègues. Un certain nombre de pratiques à favoriser seront présentées durant la conférence.

+ PUBLIC CIBLE : Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Elena POLOTSKAIA et Pascale FORTIN - Résoudre un problème mathématique écrit sans nombres : aider l’élève à développer sa pensée mathématique relationnelle

Elena POLOTSKAIA – Professeure
Voir la biographie

Pascale FORTIN – Orthopédagogue
Voir la biographie

Dans le cas de la résolution d’un problème mathématique écrit, si on cache les nombres, la plupart des élèves vont dire : « On ne peut pas résoudre ce problème. Il n’y a pas de nombres et on ne peut donc pas trouver la réponse ». La recherche indique que l’habitude de travailler toujours avec les nombres en cours de mathématiques peut provoquer un blocage et empêcher les élèves d’accéder à la partie non-numérique du problème. D’ailleurs, c’est cette partie qui nous renseigne sur les relations entre les données du problème et qui nous aide à planifier une démarche de calcul ou à composer une équation. Dans notre présentation, nous allons partager les approches et les méthodes de travail avec les élèves éprouvant des difficultés pour les aider à développer une pensée relationnelle non numérique.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ LEVEL : Débutant

● Alain DESROCHERS - À venir

À venir

● Julie CHANDONNET - Pas de notes: vive la rétroaction!

Julie CHANDONNET – Enseignante 6e année
Voir la biographie

Dans ma classe, aucune note chiffrée n’est donnée aux élèves en cours d’année en dehors de l’obligation sur les bulletins, et pourtant, mes élèves sont tous en mesure d’expliquer leurs forces et leurs défis dans les différentes matières que je leur enseigne.
Après une courte mise en contexte qui explique l’origine de mon changement de pratique en évaluation, je vous invite à voir l’évaluation différemment en entrant au coeur de mes pratiques en classe. Cette présentation vous présentera les outils que j’utilise en cours d’année avec mes élèves pour les impliquer dans leurs apprentissages et surtout dans l’évaluation de ceux-ci. Il y sera également question de la rencontre de parents autour des apprentissages et de la façon d’y impliquer au maximum les élèves que ce soit en présence ou en virtuel comme ce fut le cas cette année.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Noémie HÉBERT-LALONDE - Lecture et anxiété: quand le stress envahit les jeunes apprenants

Noémie HÉBERT-LALONDE – Neuropsychologue
Voir la biographie

La formation vise à mieux comprendre les fondements de la lecture et de l’anxiété, et des enjeux concomitants chez les jeunes apprenants. Les modèles communs sont abordés et discutés. Des pistes d’interventions applicables à plusieurs milieux et des stratégies pédagogiques sont proposées.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Émilie ROUAUD et Nadia DESBIENS - Point de vue d’élèves sur les avantages et les lacunes de faire son secondaire dans une classe « douance »

Émilie ROUAUD – Conseillère pédagogique en douance
Voir la biographie
 

Nadia DESBIENS – Professeure titulaire
Voir la biographie

Saviez-vous qu’au Québec, il y a plus de 25 000 élèves doués en âge d’être scolarisés ? (Institut de la statistique du Québec, 2016, Pfeiffer, 2017). De quoi remplir le Centre Bell !
En moyenne, ils sont un à deux par classe (Ruf, 2009). Souvent, on les imagine réussissant parfaitement bien scolairement et dépourvus de problèmes de comportement (Morisano et Shore, 2010). C’est sans doute vrai pour une majorité d’entre eux, mais certains présentent des difficultés d’adaptation ou vivent des échecs scolaires. Alors, comment cerner et répondre aux besoins de ces élèves particuliers ?
Au cours de cette communication, nous discuterons de la douance dans le milieu scolaire en nous appuyant sur les résultats d’un projet de recherche portant sur le point de vue d’élèves doués du secondaire, scolarisés dans une classe « douance ».
En conclusion, nous présenterons une synthèse permettant de dégager les avantages et inconvénients associés à ce type de programme proposé aux élèves doués.
Les commissions scolaires (élaboration de politiques éducatives), les directions (création de programmes enrichis), les enseignants (différenciation pédagogique) ou encore les parents (adaptation scolaire) pourront bénéficier de cette conférence, alliant théorie et pratique, en lien avec la douance et la réussite scolaire.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Lise L'HEUREUX - What All Readers Should Be Taught About English Phonology and Morphology

Lise L’HEUREUX – Orthopédagogue, formatrice et consultante scolaire
Voir la biographie

There is overwhelming scientific evidence that explicitly teaching the linguistic conventions of a language’s orthographic code (The Code) trains better readers and spellers (NRP, NELP). English is a phonomorphemic language – letters represent both phonemic and morphemic information. Successful early literacy programs include the teaching of both linguistic conventions, phonological and morphological. They should also involve metacognitive training, that is bringing learners to think about their thinking process.
This type of linguistic and metalinguistic “grooming” is grounded in scientific evidence and has been the key to Mrs. L’Heureux’ success with aspiring, novice and struggling readers of all ages and levels of difficulty. Not only has it given rise to more efficient and accurate word processing skills, her approach has helped raise the confidence level, self-esteem and motivation of hundreds of her students (in person and online). In this conference, Mrs. L’Heureux will describe these phonomorphemic conventions, how to implement them in your school or classroom, and how to effectively teach them to prevent and remediate reading and spelling deficits.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives, Parents

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Post-secondary, Adult education, Job market
+ LEVEL : Intermediate

▲ Ron CANUEL - Your vision: a mirage or a reality? Pragmatic steps to use to making it a reality!

Ron CANUEL – Stratège en éducation
Voir la biographie

For over 50 years, we have heard, seen or read many visions of improvement in education. These visions have been well designed and described. But there is usually a major problem. There is no pragmatic plan to make the vision a reality. Ron has accumulated over 44 years of experience in public education and has been a champion of innovation in education. He has benefited from working as a teacher, school-based principal, Director of Human Resources and finally as a Director General. Most importantly he also learned many lessons about how the world of education views innovation and visionaries. Ron will share with you his vast experience in the field of change management. He will share the key elements that must be considered BEFORE putting the vision into action. During this past pandemic, we witnessed the weaknesses of the education system. Do we risk going back to the « good old days » or do we move forward with making a new vision become a reality and not a mirage!

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives, Parents, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary, Adult education, Job market
+ LEVEL : Intermediate

▲ Rachel THIBEAULT - Maximizing psychological resilience through compassion: a tool for you and your loved ones

Rachel THIBEAULT – Consultante
Voir la biographie

This talk will first offer a brief overview of recent neuroscience research on resilience and its impact on psychological resilience and wellbeing. Next, the compassion protocol, a quick and simple 3-step strategy to increase resilience, will be presented along with real-life examples to illustrate the underlying principles.

+ TARGET AUDIENCE : General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Adult education
+ LEVEL : Beginner

■ De 12h15 à 13h15 – Dîners-conférences

● Joël MONZÉE - L'enfant et l'ado peuvent s'adapter à tout, mais à quel prix?

Joel MONZÉE – Directeur de l’Institut de psychologie et neurosciences
Voir la biographie

Les avancées dans le domaine des neurosciences affectives et sociales, c’est à dire les domaines de recherche qui nous permettent de mieux comprendre la vie émotionnelle et comportementale des individus, nous permettent désormais de mieux comprendre quels sont les facteurs favorisant ou compliquant le développement neuropsychologique des enfants et des ados, dont ceux qui favorisent leur disponibilité aux apprentissages scolaires. Si un diagnostic offre une lecture ponctuelle des défis des élèves, il cible rarement les forces sur lesquelles les parents et les équipes écoles peuvent s’appuyer pour soutenir la maturation progressive du cerveau et, surtout, pour mettre en place les conditions de vie idéales pour atteindre les objectifs partagés. On sait, par exemple, que le cerveau des jeunes va créer quelque 300 millions de synapses tous les jours si et seulement si le jeune se sent en sécurité, apprécié et reconnu. Même la résilience peut difficilement se mettre en place sans ce contexte éducatif soutenant. En d’autres mots, l’enfant et l’ado peuvent s’adapter, mais pas dans n’importe lesquelles des conditions. Cette conférence se veut une invitation à créer les conditions idéales pour favoriser autant la persévérance scolaire que leur résilience nécessaire pour que les jeunes déploient leur potentiel humain.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Sonia LUPIEN - Stress in children and adolescents: How to identify and better control it

Sonia LUPIEN – Chercheuse, Directrice du Centre d’études sur le stress, Professeure titulaire
Voir la biographie

The purpose of this conference is to help parents and teachers recognize the physical and psychological signs of acute and chronic stress in children and/or adolescents.
Secondly, factors known to generate a stress response in children and adolescents will be presented, as well as sensitivities to stress depending on the age group.
Finally, various methods of intervention that have been proven to reduce the stress response in humans will be described.

+ TARGET AUDIENCE : General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

■ De 13h30 à 14h30 – Bloc de conférences 7

● Michelle BOURASSA, Mylène MENOT-MARTIN et Ruth PHILION - Un village heureux peut changer le monde. Corps, émotions et pensées, nos précieux complices

Michelle BOURASSA – Professeure associée
Voir la biographie

Mylène MENOT-MARTIN- Enseignante
Voir la biographie

Ruth PHILION – Professeure titulaire
Voir la biographie

Depuis toujours, on considère la raison supérieure à l’émotion. Cette considération est-elle raisonnable? À la fin du 19e siècle, James et Lange montrent que je tremble donc j’ai peur et non j’ai peur donc je tremble, chaque impression sensorielle étant enregistrée par le corps avant d’être perçue. On sait désormais qu’il faut 40 millisecondes à cette impression pour être perçue et ressentie comme une émotion ; que, si la raison est coupée des traces sensorielles, donc d’émotions, la personne maintient intactes ses décisions même devant l’évidence d’une erreur. Pour que la raison raisonne avec intelligence, elle doit en ressentir l’effet (corps) et en tenir compte (émotion). Sans trace sensorielle, pas d’émotion et sans émotion, pas de pensée rationnelle. Les pédagogues Montessori, Freinet et Decroly savaient intuitivement qu’il faut un corps, une émotion et une pensée pour qu’une compréhension émerge. Des exemples décrivent comment redonner au corps et aux émotions leur place dans nos savoirs, construire du sens et ajuster nos actions. Ils montrent comment 1) transformer un apprentissage qui laisse indifférent, 2) réduire l’impulsivité devant une tâche vécue comme menaçante, 3) réfléchir malgré la peur et 4) redonner le goût d’apprendre à qui n’y croit plus. Ils illustrent aussi pourquoi il faut tout un village pour transformer la peur et l’impuissance en forces pour apprendre.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Monique BRODEUR et Marielle BONNEAU - Le palier 1 de l’approche de la réponse à l’intervention en lecture et sa mise en œuvre

Monique BRODEUR – Doyenne intérimaire de la Faculté de science politique et de droit
Voir la biographie

Marielle BONNEAU – Orthopédagogue
Voir la biographie

L’approche de la réponse à l’intervention s’avère particulièrement efficace afin de permettre à tous les élèves, notamment ceux en situation de vulnérabilité, de faire des progrès significatifs dans l’apprentissage de la lecture. Elle se caractérise par un enseignement et une évaluation démontrés efficaces, selon des paliers multiples.
Cette présentation permettra aux participants d’apprendre des connaissances en vue de pouvoir :
● Comprendre les caractéristiques du palier 1 de l’approche de la réponse à l’intervention au regard des pratiques d’enseignement et d’évaluation de la lecture chez les élèves de 4 à 8 ans.
● Comparer ses propres pratiques avec celles caractérisant l’approche de la réponse à l’intervention en lecture, identifier les éléments communs, puis s’approprier les nouveaux éléments de façon complémentaire.
● Connaître et comprendre la démarche de mise en œuvre de l’approche de la réponse à l’intervention (RàI) en lecture, notamment celle du palier 1.
● Scénariser comment mettre en place, par chacun des groupes d’acteurs concernés de son milieu éducatif, l’approche de la réponse à l’intervention (RàI) pour soutenir efficacement tous les élèves selon leurs besoins relatifs à l’apprentissage de la lecture.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Annie LUSSIER - Téléorthopédagogie = oui!

Annie LUSSIER – Orthopédagogue
Voir la biographie

Annie Lussier partage sa façon d’accomplir son métier d’orthopédagogue via la téléconsultation. Cette formation s’adresse donc aux intervenants souhaitant faire de la rééducation via la télépratique. Madame Lussier présente les deux principaux outils technologiques* qu’elle utilise lors de ses suivis individuels. Que ce soit avec des petits de 6 ans ou des grands de 18 ans, elle vous présente comment, à l’aide de sa caméra document, elle réussit à rendre les séances aussi interactives et ludiques qu’en présentiel. Elle propose des façons de faire pour que le jeune se retrouve motivé et actif dans le cadre de ses téléapprentissages. Les avantages de la téléorthopédagogie sont nombreux; lors de cette formation, vous aurez l’opportunité de les découvrir.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Ron CANUEL - Votre vision: Un mirage ou une réalité potentielle? Voici les étapes pragmatiques à utiliser

Ron CANUEL – Stratège en éducation
Voir la biographie

Depuis plus de 50 ans, nous avons entendu, vu ou lu de nombreuses visions en éducation. Ces visions ont été bien conçues et décrites. Mais il y a généralement un problème majeur. Il n’y a pas de plan pragmatique pour faire de la vision une réalité. En plus de 44 ans de carrière, Ron a acquis une solide expérience de terrain en occupant tour à tour des postes d’enseignant, de directeur d’étaliblissment, de directeur de service de ressources humaines et de directeur général de commission scolaire (Centre de services scolaire). Surtout, il a également appris de nombreuses leçons sur la façon dont le monde de l’éducation perçoit l’innovation et les visionnaires.
Ron partagera avec vous sa vaste expérience dans le domaine de la gestion du changement. Il partagera les éléments clés qui doivent être pris en compte AVANT de mettre la vision en action. Au cours de cette pandémie, nous avons été témoins des faiblesses du système éducatif. Risquons-nous de retourner dans le «bon vieux temps» ou allons-nous de l’avant en faisant d’une nouvelle vision une réalité et non un mirage!

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires, Parents, Général, Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Isabelle CHAMPAGNE - Quoi faire avec nos doués?

Isabelle CHAMPAGNE – Enseignante au primaire
Voir la biographie

Cette présentation vise à sensibiliser, informer et outiller les participants afin de leur permettre de mieux reconnaître les besoins des élèves doués et de leur offrir des solutions leur permettant de développer le plein potentiel de ces jeunes. La douance et le talent ainsi que le développement du potentiel seront au coeur de cette présentation interactive. La différenciation pédagogique, l’accélération scolaire, l’enrichissement et la mise en place d’une grande variété de projets seront présentés à partir d’un site web spécialement conçu pour l’occasion. L’élaboration d’un document collectif sur des outils concrets concluera l’atelier. Les participants devront avoir accès à un téléphone intelligent ou une tablette lors de la présentation afin de soumettre leurs réponses aux divers échanges.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Véronique PARENT et Fabienne LAGUEUX - La pleine conscience pour soutenir les apprentissages scolaires

Véronique PARENT – Professeure
Voir la biographie

 

Fabienne LAGUEUX – Professeure
Voir la biographie

La pleine conscience se définit comme un état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, sans juger, sur l’expérience qui se déploie dans le moment présent (Kabat-Zinn, 2003). Elle est à l’origine de différentes interventions qui visent le développement d’une attitude de prise de conscience et d’acceptation, favorisant le choix des comportements à adopter dans une situation donnée plutôt que de réagir de manière automatique (Bishop et al., 2004). Depuis quelques années, on observe un important engouement face aux interventions basées sur la pleine conscience et de plus en plus d’études empiriques mettent en évidence leurs effets positifs chez les jeunes, incluant une réduction de l’anxiété – particulièrement saillant chez les jeunes avec des difficultés d’apprentissage – mais aussi des améliorations de l’attention, de la régulation émotionnelle et du rendement scolaire (p. ex., Klingbeil et al., 2017). L’objectif de cette présentation est double. Premièrement, nous décrirons le rationnel théorique sous-jacent aux interventions basées sur la pleine conscience tout en présentant un programme d’intervention adapté pour les jeunes âgés de 8 à 12 ans et leurs parents à titre d’illustration. Deuxièmement, les effets de ces interventions seront discutés sur la base d’appuis scientifiques et mis en lien avec les apprentissages scolaires.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

▲ Lorna HEWSON - Living Our Inclusive Beliefs: Exploring a Collaborative Response

Lorna HEWSON – Lead Learner
Voir la biographie

Inclusion is a way of thinking and acting that demonstrates universal acceptance of, and belonging for all students. How do we effectively respond to the myriad of needs in our classrooms ensuring that all needs of all students are met? Come examine the elements of Collaborative Response, a framework that values purposeful layers of collaboration, action-focused responses, data-informed discussions, and development of a continuum of supports to ensure all students can experience success.

+ TARGET AUDIENCE : All school stakeholders

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Michael DREIBLATT - Bullying and Students With Special Needs

Michael DREIBLATT – Educational Consultant
Voir la biographie

Reduce the incidence of bullying, cyber bullying, and social aggression in your school. Bullying of Students With Special Needs often goes undetected in schools. In fact, adults typically identify less than 10 percent of bullying incidents — partly because bullying tends to occur in unsupervised areas, and partly because many adults simply do not understand the dynamics of bullying. Students with Special Needs are threatened, taunted, teased, and tormented by bullies daily. This happens in school districts in urban, rural, and suburban areas. Bullying and social aggression can have lifelong consequences for all students involved.
This dynamic and refreshing presentation teaches new high-level techniques that can be used by teachers, administrators, and staff right away. Best of all, these techniques can be plugged into to existing programs or used on their own.
Stop bullying in four simple steps while providing a ‘same page’ response from staff that prevents bullying before it starts. Learn how to improve the culture of your school and motivate student bystanders to get involved and stop bullying. Gain an understanding of the laws surrounding bullying and receive practical strategies for combating bullying and creating a culture that increases the positive forces in schools. Bullying is a learned behavior that can be prevented.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Nancy LATULIPE - Taking care of oneself when student’s needs are overwhelming, is this feasible?


Nancy LATULIPE – Doctorate student in Education and research assistant
Voir la biographie

This workshop is for new teachers looking for an opportunity to reflect on how best to face the realities of teaching. Palliative mechanisms (Maranda et Viviers 2014), self-compassion, resilience, stress and well-being for educators will be presented and punctuated with brief reflections of how these concepts apply to individual teaching situations. The goal of this workshop is to advance the march toward well being and to give oneself the means to keep going, rather than feel overwhelmed by the magnitude and diversity of our students’ needs and the impressive amount of information available to equip oneself with strategies and tools. But mostly, the goal is to help teachers to allow oneself to be the number one item of their priority list. To use a common image, when on an airplane you have to put your own oxygen mask on first before you can help someone else do the same.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary
+ LEVEL : Beginner

■ De 14h45 à 15h45 – Bloc de conférences 8

● Nancy ROY HALUN - Une approche collaborative pour la réussite de tous les élèves!

Nancy ROY HALUN – Consultante
Voir la biographie

L’efficacité collective est un facteur influençant grandement la réussite scolaire des élèves! Pour générer cette efficacité collective, la mise en place d’une approche collaborative s’avère un moyen puissant. Lors de cette formation, les participants apprendront à mettre en place au sein de leur école ou de leur commission scolaire un modèle d’approche collaborative mettant en valeur la richesse de la collaboration entre les intervenants scolaires. L’approche collaborative met l’accent sur le modèle de réponse à l’intervention (RAI) et sur l’importance de la collecte de données afin d’orienter les discussions. Le but étant toujours de poser des actions concrètes au sein de l’école pour assurer la réussite de tous nos élèves. Cette approche collaborative a été mise en oeuvre dans plusieurs écoles Albertaines et s’est avérée comme un modèle efficace pour répondre à la diversité des besoins des élèves, favoriser l’efficacité collective et avoir un impact sur la réussite de tous les élèves.

+ PUBLIC CIBLE : Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Brigitte STANKÉ et Julie ROBIDOUX- Difficultés rencontrées en production de textes écrits chez les élèves avec ou sans difficulté d'apprentissage du langage écrit

Brigitte STANKÉ – Professeure
Voir la biographie

 

Julie ROBIDOUX – Doctorante
Voir la biographie

Cette conférence vise à présenter les résultats d’une étude portant sur les compétences rédactionnelles des élèves de la 3e à la 6e année du primaire.
Objectif.
Décrire le développement des compétences en production de textes écrits et les difficultés rencontrées par les élèves ayant ou non des difficultés en langage écrit.
Méthodologie.
Près de 180 élèves ont réalisé une production écrite qui a été évaluée à partir de critères objectifs d’une grille quantitative. Différentes analyses statistiques ont été effectuées pour documenter le développement de 5 composantes (normes morphosyntaxiques, cohésion, vocabulaire, productivité, caractéristiques du texte narratif) et les difficultés présentées par les élèves avec ou sans difficulté.
Résultats.
Les résultats préliminaires indiquent des différences significatives entre les deux groupes d’élèves dans le développement des compétences rédactionnelles des 5 composantes. Une progression des compétences est observée à travers les niveaux scolaires, mais à un rythme différent selon les composantes.
Conclusion.
Cette conférence permettra aux intervenants scolaires de mieux comprendre le développement et les difficultés de leurs élèves, tout en identifiant de manière spécifique les éléments des composantes à travailler. Finalement, elle guidera leurs réflexions pour mieux adapter leurs pratiques d’évaluation et d’intervention.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● François TARRAB - Les incontournables d'une gestion de classe efficace

François TARRAB – Enseignant
Voir la biographie

François Tarrab propose un atelier qui aborde de façon concrète différentes techniques d’intervention efficaces. Comment partir l’année du bon pied? Comment gérer la démotivation de certains élèves, l’indiscipline ainsi que les groupes difficiles ? Cet atelier se veut très terre à terre et se base en grande partie sur des cas réels vécus au quotidien par les enseignants. Il s’adresse plus particulièrement aux nouveaux enseignants au secondaire, à ceux qui les accompagnent en insertion professionnelle ainsi qu’aux maîtres associés qui accueillent des stagiaires. La fin de l’atelier consistera à présenter un extrait de son spectacle humoristique. «Dites à l’élève, il oubliera. Enseignez à l’élève, il se rappellera. Mais impliquez l’élève, et seulement là, il apprendra!»

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Nancy LATULIPE - À venir

À venir

● Suzie MATTEAU - Socialisation et élèves présentant un TSA : enjeux de leur réussite scolaire

Suzie MATTEAU – Sexologue
Voir la biographie

Socialisation… l’école, un lieu de socialisation et un mandat de socialisation… Puis, l’élève TSA et ses défis de socialisation… Les critères diagnostics du DSM 5 réfèrent explicitement aux enjeux et difficultés de communication sociale pour la personne TSA. La socialisation peut être alors un obstacle titanesque pour certains élèves à leur intégration, à leurs apprentissages et conséquemment à leur réussite scolaire.
Cette conférence vise à 1) comprendre les défis de socialisation des élèves présentant un TSA, à 2) explorer divers angles de soutien à la socialisation des élèves présentant un TSA et à 3) réfléchir à son propre rôle de soutien dans ces divers angles. Plus précisément, la présentation mettra en lumière les qualités et les forces de ces élèves présentant un TSA, lesquelles lorsqu’elles sont soutenues deviennent un facteur contributif à la réussite scolaire de ces élèves.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Caroline LEBEAU et Geneviève GAUTHIER - Parcours en emploi de jeunes adultes issus de la neurodiversité et des stratégies pour accompagner les organisations

Caroline LEBEAU – Conférencière
Voir la biographie

 

Geneviève GAUTHIER – Responsable au soutien pédagogique
Voir la biographie

L’objectif de la présentation est de mieux comprendre les défis et les facteurs de réussite qui contribuent ou non à l’inclusion professionnelle des personnes avec des besoins particuliers.
Tout d’abord, un portrait des parcours scolaires, les alternatives offertes ainsi que les ressources d’aide pour favoriser l’inclusion en emploi des 16-35 ans.
Ensuite, les conférencières vont dresser le profil de plusieurs parcours de jeunes adultes présentant un TSA, un TDA/H ou un trouble développemental du langage (dysphasie). Ces exemples permettront de mieux comprendre les enjeux relatifs à leur inclusion que ce soit lié à leurs caractéristiques individuelles, leurs besoins, l’environnement de travail ou leurs compétences.
Nous aborderons la perspective de l’entreprise, soit les raisons pour lesquelles l’employeur préfère ou non embaucher ou maintenir ces travailleurs. Ces données proviennent à la fois de la recherche et de la pratique.
En conclusion, des stratégies seront offertes afin de favoriser l’inclusion professionnelle des personnes présentant des besoins particuliers.

+ PUBLIC CIBLE : Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Débutant

▲ Garine PAPAZIAN-ZOHRABIAN - Psychosocial intervention in schools: How to develop the psychological well-being of students and families and how to support teachers?

Garine PAPAZIAN-ZOHRABIAN – Professeure agrégée
Voir la biographie

The psychosocial intervention that we present within the framework of this conference is based on four approaches. The learning difficulties and the school adjustment problems of the students are analysed through them and the intervention is based on them: the developmental approach , the systemic approach, the psychodynamic approach and the transcultural approach. The main objective of this intervention is to present to school workers, administrators and professionals (school psychologists, psycho-educators, remedial teachers), the principles as well as the tools of a psychosocial intervention aiming the development of students’ and their families’ well-being and supporting teachers and educators.

+ TARGET AUDIENCE : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Adult education

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Adult education
+ LEVEL : Intermediate

▲ Lesly WADE-WOOLLEY - À venir

À venir

Programme du vendredi 26 mars

■ De 8h30 à 9h30 – Conférences d’ouverture

● Thierry KARSENTI - Le numérique: une approche inclusive pour personnaliser les apprentissages

Thierry KARSENTI – Chaire du Canada sur le numérique en éducation
Voir la biographie

Les numérique à l’école : progrès ou dérive ? Trop ? Pas assez ? Pour ? Contre ? La
question de la présence ou non du numérique dans les écoles n’est pas toujours simple,
surtout lorsque l’on constate le débat très polarisé qui marque chaque rentrée scolaire.
Il y a 20 ou 30 ans, il était normal de se demander si le numérique avait un impact ou non
sur l’apprentissage ; s’il permet d’apprendre plus, d’apprendre mieux, d’apprendre
autrement, voire même de développer le goût d’apprendre. En 2018, la question semble
tellement mal posée. Lorsque l’on parle de numérique à l’école, il est grand temps de
dépasser ce débat. Il faut replacer l’élève au cœur du rôle du numérique pour
l’apprentissage. Il faut se demander comment le numérique peut permettre de mieux
apprendre, de développer les compétences dites du 21e siècle, de mieux distinguer le vrai
du faux sur ce qui circule sur les réseaux sociaux.
Lors de cette conférence, nous insisterons sur le rôle du numérique pour la
personnalisation des apprentissages, et ce, afin de permettre au citoyen en devenir,
l’élève, de profiter pleinement de son expérience scolaire où le numérique pourrait être
appelé à jouer un rôle-clé

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Débutant

▲ Linda SIEGEL - Solving the Problem of Learning Disabilities

Linda SIEGEL – Professor Emerita
Voir la biographie

Early identification and intervention is critical. I will review a system that successfully detects children at risk for reading difficulties and provides an intervention that substantially reduces the incidence of reading problems. I will review an accurate, but streamlined, method for the identification of learning problems that does not require extensive testing. I will review efficient and cost effective methods that will prevent, or at least reduce the severity of learning disabilities.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, Parents, Educational or health care professionals, All school stakeholders (including educational professionals), School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

■ De 9h45 à 10h45 – Bloc de conférences 9

● Marie-Ève GUÉRIN, Valérie GINGRAS et Fanny PETROU-DENUEL - Exemple de modèle de service visant la mise en place de pratiques collaboratives entre enseignante, orthophoniste, et orthopédagogue

Marie-Ève GUÉRIN – Conseillère pédagogique en mathématique au primaire/mandat adaptation scolaire
Voir la biographie

Valérie GINGRAS – Titulaire d’une classe de communication
Voir la biographie

Fanny PETROU-DENUEL – Orthophoniste
Voir la biographie

La mise en place d’interventions concertées entre enseignant, orthopédagogue et orthophoniste est une formule gagnante pour assurer le progrès de nos élèves les plus vulnérables tant en classe ordinaire qu’en classe d’adaptation scolaire.
Cette conférence a pour objectif de dresser un portrait des principales pratiques qui guident notre planification et nos interventions dans la mise en place d’un modèle de service visant l’optimisation des pratiques collaboratives. Nous exposerons aux participants les bases théoriques qui supportent notre pratique, différents outils de consignation utilisés lors des périodes de concertation et d’intervention ainsi que des exemples concrets d’interventions qui en résultent. Au terme de la conférence, les participants seront mieux outillés pour mettre en place un modèle d’intervention axé sur le coenseignement et les pratiques collaboratives entre enseignant, orthopédagogue et orthophoniste. Ils auront également en main des documents facilitant la consignation des planifications concertées et du suivi des interventions. Le travail de collaboration entre les différents intervenants scolaires requiert certes du temps et de l’engagement, mais demeure une formule efficace pour assurer le développement du plein potentiel de tous les élèves.

+ PUBLIC CIBLE : Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Nancy GAUDREAU - Conduites agressives à l’école : pistes d’actions pour les intervenants et les gestionnaires scolaires

Nancy GAUDREAU – Professeure titulaire
Voir la biographie

Les conduites agressives des élèves suscitent plusieurs questionnements et font l’objet de préoccupations chez les membres du personnel scolaire. Face à la nature et à l’intensité de leurs manifestations, les intervenants se retrouvent souvent pris au dépourvu et en quête de solutions pour intervenir de manière éducative et répondre aux besoins de ces élèves. Cette conférence propose des pistes d’actions pour guider les intervenants et les gestionnaires scolaires dans la mise en place de stratégies adaptées à ces jeunes.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Audrey MILLER et Stéphanie DIONNE - Exemples concrets pour maintenir le lien avec vos élèves à distance

Audrey MILLER – Directrice générale de l’École Branchée
Voir la biographie

Stéphanie DIONNE – Directrice du développement et facilitatrice à l’ère du numérique Voir la biographie

Les participants verront de courts témoignages d’enseignants qui partagent des idées variées pour réussir un basculement vers l’enseignement à distance. Ces échanges visent ultimement à nourrir la créativité des enseignants de diverses façons afin d’offrir des conditions d’apprentissage optimales à leurs élèves et de diminuer la charge émotive liée à l’enseignement à distance.
Durant cet atelier, vous entendrez une série de témoignages vidéos d’enseignants qui ont maintenu le lien avec leurs élèves à distance. Chacun des trois blocs permettra de réfléchir et de partager vos réflexions avec les autres participants pour vous enrichir de la vision les uns des autres sur 3 thèmes : pourquoi miser sur le lien, des idées pour y parvenir et comment relever les défis.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Mélanie PARÉ - Ajuster ses pratiques différenciées au portrait de la classe fortement hétérogène

Mélanie PARÉ – Professeure agrégée
Voir la biographie

Cette conférence s’adresse aux enseignants et à tous ceux qui les soutiennent dans la mise en œuvre des pratiques différenciées en classe ordinaire ou d’adaptation scolaire. Ces pratiques sont d’abord définies dans le cadre d’une approche inclusive de la différenciation pédagogique, c’est-à-dire qui vise tous les élèves d’un groupe. Les concepts centraux de cette approche, soit le soutien des élèves au sein d’une communauté d’apprentissage, le développement de l’autonomie et la centration sur l’engagement des élèves sont expliqués et exemplifiés. Découlant de cette approche, les pratiques différenciées soutenues par la recherche sont présentées. Des exemples de différenciation des contenus abordés en classe et des productions demandées aux élèves, en parallèle de l’usage efficace des adaptations pour les élèves en difficulté d’apprentissage, seront présentés en incluant des références utiles à l’évaluation subséquente des compétences. Enfin, la démarche de différenciation employée par la chercheuse dans ses accompagnements sera explicitée pour inspirer les participants dans l’établissement d’une stratégie d’enseignement cohérente avec l’ensemble du portrait de classe.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires, Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Avancé

● Martin CAOUETTE - Le développement de l'autodétermination des élèves en situation de handicap

Martin CAOUETTE – Professeur
Voir la biographie

Depuis une trentaine d’années, l’autodétermination suscite un intérêt croissant dans le champ du handicap, notamment en raison de son influence positive sur la qualité de vie et la participation sociale. L’autodétermination se définit comme une disposition à agir libre d’influence externe indue afin d’exercer du pouvoir et du contrôle sur sa vie. Il est désormais connu qu’une personne en situation de handicap ayant un niveau d’autodétermination élevé a une qualité de vie accrue et bénéficie globalement d’un niveau de bien-être émotionnel, physique et matériel supérieur. En milieu scolaire, le développement de l’autodétermination pose des défis importants pour les élèves en situation de handicap. Des interventions sont donc requises auprès de l’élève et de ses différents milieux de vie pour accroître ses possibilités d’autodétermination. L’activité permettra de:
– Se familiariser avec le concept d’autodétermination, son développement et son expression à différentes étapes de la vie et dans différents contextes
– Identifier le rôle de l’intervenant en milieu scolaire dans le développement de l’autodétermination
– Se familiariser avec différents principes pédagogiques favorisant l’autodétermination

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire / Early childhood or preschool, Primaire / Primary, Secondaire / Secondary, Postsecondaire / Post-secondary, Marché de l’emploi / Job market
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Daniel DAIGLE et Rachel BERTHIAUME - La compréhension en lecture, étape par étape

Daniel DAIGLE – Professeur titulaire
Voir la biographie

 

Rachel BERTHIAUME – Professeure titulaire
Voir la biographie

Comprendre un texte correspond à une compétence complexe qui fait appel à un grand nombre de procédures. Ces procédures sont sollicitées de manière concomitante au moment de la lecture d’un texte et chacune est susceptible de contribuer à la représentation mentale que le lecteur se fait du texte à lire. Malgré l’enseignement formel de plusieurs de ces procédures, plusieurs élèves éprouvent des difficultés à dégager une représentation claire du sens du texte. Ces difficultés peuvent être causées par une mauvaise compréhension de la tâche attendue du lecteur ou par le recours plus ou moins efficace aux procédures liées au traitement des mots, au traitement des phrases ou au traitement du texte. Les actions coordonnées issues de toutes ces procédures sont nécessaires au développement de l’expertise en compréhension en lecture. Des exemples précis permettront d’illustrer comment il est possible de décomposer la compréhension en lecture en fonction de ces différentes procédures que nous appelons microtâches.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Anne LAURIE and Diane PESCO - Curriculum-Based Dynamic Assessment: A Culturally-Sensitive Approach for All Children

Anne LAURIE – PhD Candidate
Voir la biographie

Diane PESCO – Associate Professor
Voir la biographie

There is consensus that current standardized assessments may be inappropriate for children who come from culturally-diverse backgrounds and may speak a language or dialect different than the standard variety. Standardized assessments can be biased against such children and potentially even lead to misdiagnoses of developmental delays or disorders. In this presentation, we discuss an alternative approach to combat cultural and linguistic biases in assessments of children, called curriculum-based dynamic assessment. Its aim is to maximize the link between assessment and classroom instruction by using curriculum objectives to identify gaps in children’s knowledge and a teaching component to meet individual children’s learning needs. When applied to language, this approach has been shown to accurately distinguish between children with language differences and disorders.
Attendees will learn the principles of dynamic assessment and how they differ from traditional standardized assessments, the dynamic assessment format, and how to apply dynamic assessment in the classroom. We will also provide real examples of applying the approach to assess the storytelling skills of young immigrant Filipino children.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Parents, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Tom HIERCK - A Success Story Waiting to be Told

Tom HIERCK – Consultant/Author
Voir la biographie

This presentation is about building trust in relationships. It is based on the premise that we make a difference in the lives of students by creating a positive school climate that is conducive to collaborative learning for all. It is one thing to say that we should be part of a learning community, but it is another thing to translate that into action. We make a difference. We have to believe that statement. Every child that enters our classrooms in September will be different in June. The question is how will they change? By next September will they simply be one year older? Will they simply have a year’s worth of new facts in their heads? Will they be more school-wise and better able to spew back what we want to hear? Or will they be independent thinkers, mature enough to tackle the academic and social challenges ahead of them? The answers to these questions come from within us, the adults. What we do with students and how we do it, from September to June is the critical factor. This is what school is all about: every student is a success story waiting to be told.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives,

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary, Post-secondary
+ LEVEL : Beginner, Intermediate, Advanced

■ De 11h00 à 12h00 – Bloc de conférences 10

● Rachel BERTHIAUME et Daniel DAIGLE - La reconnaissance des mots, étape par étape

Rachel BERTHIAUME – Professeure titulaire
Voir la biographie

 

Daniel DAIGLE – Professeur titulaire
Voir la biographie

L’automatisation de la reconnaissance des mots est essentielle à la compréhension en lecture. Les procédures de reconnaissance des mots sont formellement enseignées en début de scolarisation et constituent un défi pour plusieurs élèves, notamment les élèves vivant avec un trouble d’apprentissage. Puisque les élèves n’apprennent pas à reconnaitre les mots globalement, comment peut-on les accompagner pour qu’ils puissent développer et utiliser avec aisance les procédures permettant l’accès au sens des mots? L’objectif de cette présentation est de décomposer la reconnaissance des mots en microtâches, c’est-à-dire en procédures distinctes. Plus spécifiquement, il sera question des procédures d’encodage, des procédures analogiques, des procédures visuelles et visuo-orthographiques et des procédures morphosyntaxiques. Chaque type de procédures contribue à la reconnaissance des mots. L’enseignement systématique de ces procédures est susceptible d’aider les élèves, en particulier les élèves en difficulté, à développer une expertise dont ils tireront profit pour comprendre les textes écrits. À l’aide d’exemples concrets, nous illustrerons comment aborder ces procédures en classe.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Line MASSÉ - Les élèves doués ayant un TDAH

Line MASSÉ – Professeure titulaire
Voir la biographie

Certaines manifestations comportementales des élèves doués sont prises à tort pour un déficit d’attention/hyperactivité (TDAH). Par ailleurs, certains élèves doués peuvent effectivement présenter un TDAH. Dans ce cas, le trouble pourra masquer la douance, ou encore, la douance masquer le trouble. Dans le cadre de cet atelier, nous distinguerons d’abord les manifestations comportementales des élèves doués qui peuvent s’apparenter à celles liées au TDAH. Nous tracerons par la suite le portrait des élèves doués qui présentent effectivement un TDAH en précisant ce qui les distinguent des élèves doués sans TDAH, ou encore, des élèves ayant un TDAH et un QI dans la moyenne. Après avoir exposé leurs besoins particuliers, nous proposerons enfin différentes pistes d’action pour dépister ces élèves et favoriser le développement de leur potentiel, que ce soit sur le plan des apprentissages ou sur le plan socio-affectif.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Catherine CHARETTE, Yves GRENON et Laurence LAMBERT - Intégrer des pratiques pédagogiques favorisant l'autodétermination des élèves présentant une déficience intellectuelle ou un TSA

Catherine CHARETTE – Agente des services de soutien et d’expertise
Voir la biographie

Yves GRENON – Orthopédagogue
Voir la biographie
 
Laurence LAMBERT – Enseignante en adaptation scolaire
Voir la biographie

L’autodétermination, au cœur des programmes éducatifs pour les élèves ayant une déficience intellectuelle, place l’élève au centre de sa propre vie et contribue à sa participation sociale. Des enseignantes en classes spécialisées du Centre de services scolaire de Laval ont participé à une communauté de pratique visant à réfléchir à la place de l’autodétermination dans leur classe. Deux conseillers pédagogiques ainsi que deux chercheurs universitaires de l’UQAM et de l’UQTR ont accompagné cette équipe pendant deux ans. Ce projet a permis aux enseignantes de mieux comprendre l’autodétermination et de mettre en place des pratiques pédagogiques porteuses favorisant son développement chez les élèves présentant une déficience intellectuelle moyenne à sévère, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle profonde.
Une brève description de l’autodétermination et de ce qu’elle représente chez les enseignantes ainsi qu’une présentation des différentes étapes du projet, permettront aux participants de découvrir certaines pratiques pédagogiques à mettre en place qui peuvent soutenir les élèves dans le développement de leur autodétermination.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Marie-Josée LONG - Le modèle RàI : un GPS pour prévenir les difficultés en lecture!

Marie-Josée LONG – Agente pédagogique
Voir la biographie

De toute évidence, la pandémie a provoqué un début d’année scolaire déstabilisant pour les communautés éducatives. Plus que jamais, les équipes-écoles ont besoin d’une structure mobilisatrice pour orienter leurs actions afin de prévenir les difficultés d’apprentissage en littératie.
Le modèle de réponse à l’intervention (RàI), dont la finalité est la prévention, est reconnu comme une pratique éprouvée. Il vise le développement du plein potentiel de tous les élèves en misant sur des interventions différenciées et validées par la recherche.
Ce modèle requiert la collaboration de tous les membres ce qui favorise le développement d’attentes communes, l’alignement des pratiques pédagogiques et évaluatives, de même qu’une compréhension partagée des besoins pour soutenir l’ensemble des élèves.
Cet atelier vous permettra de comprendre le processus du modèle RàI : le dépistage systématique pour identifier les élèves à risque, le choix d’intervention en tenant compte des indicateurs de réussite en littératie (pyramide d’intervention) et le suivi continu des progrès des élèves pour valider l’efficacité des interventions et réguler l’enseignement.
Le leadership pédagogique entre les intervenants est essentiel pour assurer la réussite des élèves. Dans cette perspective, est-ce que le modèle de RàI deviendra votre GPS pour transformer la trajectoire d’apprentissage des élèves en lecture?

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Mélanie PARÉ, Maude BELLEVILLE et Claudine LECLERC - Soutenir la mise en oeuvre des pratiques de différenciation pédagogique et de coenseignement en classe

Mélanie PARÉ – Professeure agrégée
Voir la biographie

 

Maude BELLEVILLE – Conseillère pédagogique en évaluation en adaptation scolaire
Voir la biographie

Claudine LECLERC – Conseillère pédagogique en mathématique
Voir la biographie

Les conseillers pédagogiques (CP) ont un rôle de soutien aux enseignants. Cependant, ils rencontrent différents obstacles lorsqu’ils tentent de répondre à leurs besoins. L’un de ces obstacles consiste à mettre à jour ses propres connaissances sur les sujets d’accompagnement. Un autre consiste à utiliser des pratiques d’accompagnements convenant à la diversité des compétences des enseignants. L’objectif de cette présentation est de partager les modalités de travail, le contenu et les retombées de deux codéveloppements professionnels (2018 à 2020). Le premier est vécu en groupe de CP et animé par une chercheuse . Le deuxième est animé par ces CP et vécu par des enseignants, des orthopédagogues et des orthophonistes qu’ils accompagnent. Les deux dispositifs de développement professionnel ont pour objet de travail la différenciation pédagogique et le coenseignement. Les rencontres sous forme de communautés de pratique et d’accompagnements individuels intègrent l’analyse de pratique sur vidéo. Elles visent à approfondir les connaissances des participants quant aux objets de travail et à préparer ou analyser des expérimentations en classe. Ces collaborations ont permis de soutenir les professionnels dans leurs rôles respectifs. Les éléments gagnants retenus de cette démarche vous soutiendront, à votre tour dans le développement de ce type d’accompagnement professionnel.

+ PUBLIC CIBLE : Directions et cadres scolaires, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Stéphanie DIONNE et Judith CAJELAIS - Créer la relation école-famille : qu’est-ce que je fais cette année pour coéduquer à l'ère du numérique?

Stéphanie DIONNE – Directrice du développement et facilitatrice à l’ère du numérique Voir la biographie

Judith CAJELAIS – Enseignante
Voir la biographie

Comment créer une alliance avec les parents et ainsi créer les meilleures conditions possibles pour assurer le bien-être des jeunes à l’ère du numérique?
Au terme de cette rencontre, vous serez outillé(e) pour créer un climat bienveillant propice à la communication avec les parents et ainsi favoriser l’engagement école-famille au service de la réussite des jeunes. Vous deviendrez un(e) PRO de la relation école-famille.
PRÉPARER – Qu’est-ce que je fais cette année pour développer ma relation avec les parents ?
REJOINDRE – Quels outils seront les plus aidants pour communiquer avec les parents en fonction de leur contexte?
ORGANISER – Comment mettre en place et fournir l’accompagnement nécessaire pour soutenir la relation de coéducation?

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires, Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Jenni DONOHOO - The Power of Working Together: Fostering Collective Teacher Efficacy

Jenni DONOHOO – Author/Education Consultant
Voir la biographie

Collective efficacy is about the overwhelming power that school teams have to impact change when they join together to solve problems. Collective efficacy is high when educators believe that they are capable of helping students master complex content, fostering students’ creativity, and getting students to believe they can do well in school. Expectations that they can successfully achieve their intended goals results in the confidence, resiliency, and persistence needed to overcome inequities and challenges. Many school leaders and teachers are asking: How do we foster a sense of collective efficacy in order to realize better outcomes for students? Information about how efficacy beliefs are formed and ways to influence a staff’s interpretation of their effectiveness will be shared along with examples and success stories.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Diane PESCO and Anna SAINT-MARTIN - “Two puppies were lost in the woods”: Storytelling and story acting in kindergarten and beyond

Diane PESCO – Associate Professor
Voir la biographie

 

Anna SAINT-MARTIN – Master’s student in Child Studies
Voir la biographie

In this presentation, we will introduce a trio of storytelling practices: children dictating stories to their teacher, the teacher later reading the stories aloud, and children acting out the stories with their teacher’s guidance. Research suggests that these combined practices are greeted enthusiastically by children, and when implemented wisely, support their language and emergent literacy, creativity, and peer interactions (Cooper et al., 2007; Heppner, 2016; et al., 2015). In addition to elaborating on these benefits, we will provide attendees with resources to introduce the practices to their own settings, with whole classes or small groups of children. We will also share insights gained from working closely with kindergarten teachers to establish storytelling/story acting communities in the classroom. This segment of the presentation will include ideas for scaffolding the stories of all children, ranging from the nonverbal child to the prolific storyteller.

+ TARGET AUDIENCE : Enseignants / Teachers, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement) / All school stakeholders (including educational professionals)

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Caterina MAMPRIN - Understanding and promoting teachers’ well-being in 2021

Caterina MAMPRIN – Ph.D Candidate
Voir la biographie

The teachers have worked hard in 2020-2021 to enforce health rules at school, create a safe environment and maintain a good educational relationship with students. Considering that the psychological health of some teachers is deteriorating in this context, the question “how can we promote well-being at work among teachers?” is even more relevant. After the presentation of workplace well-being and the potential impact of the health crisis on teachers’ psychological condition, we will discuss social support as an important factor in preventing burnout and promoting well-being. Support network resources, supportive behaviors and subjective appraisal of support, will be detailed. We will also present discussion groups, an activity for teachers that can be conducted to promote well-being in the workplace and that mobilizes social support and sharing of experiences among participants.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Post-secondary, Adult education
+ LEVEL : Beginner

■ De 12h15 à 13h15 – Dîners-conférences

● Sonia LUPIEN - Le stress des enfants et des adolescents: le reconnaître pour mieux le contrôler

Sonia LUPIEN – Chercheuse, Directrice du Centre d’études sur le stress, Professeure titulaire
Voir la biographie

Cette conférence a pour but d’aider les parents et les professeurs à reconnaître les signes physiques et psychologiques de stress aigu et chronique chez l’enfant et/ou l’adolescent.
Dans un deuxième temps, les facteurs qui induisent les réponses de stress chez les enfants et les adolescents sont présentés ainsi qu’une sensibilisation au stress en fonction de l’âge.
Enfin, des pistes d’intervention ayant démontré leur capacité à diminuer la réponse de stress chez l’humain seront décrites.

+ PUBLIC CIBLE : Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

▲ Nina G. - Once Upon an Accommodation: Learning Disabilities, Self-Advocacy and Resiliency

Nina G. – Professional Speaker/Comedian/Disability Activist
Voir la biographie

Nina G is a stuttering comedian and dyslexic author. In this keynote address, she shares stories about growing with learning and speech disabilities. Nina will talk about pivotal milestones that helped to build resiliency and and her voice as an advocate.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Educational or health care professionals, School management and executives, Parents, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : , Early childhood or preschool, Elementary, Secondary, Post-secondary, Adult education, Job market
+ LEVEL : Beginner

■ De 13h30 à 14h30 – Bloc de conférences 11

● France DUBÉ, France DUFOUR, Marie-Ève GUÉRIN et Maude BELLEVILLE - Conditions essentielles et solutions pour le coenseignement

France DUBÉ – Professeure au département d’éducation et de formation spécialisées
Voir la biographie

France DUFOUR – Professeure au département d’éducation et de formation spécialisées
Voir la biographie

Marie-Ève GUÉRIN – Orthopédagogue
Voir la biographie

Maude BELLEVILLE – Conseillère pédagogique en évaluation en adaptation scolaire
Voir la biographie

L’objectif de cette présentation est de démontrer, à l’aide d’exemples concrets, comment les divers types de coenseignement peuvent être vécus en classe régulière et d’adaptation scolaire, entre les orthopédagogues et les enseignants. De plus, nous explorerons les conditions essentielles à sa mise en place et les pièges à éviter. Également, un modèle bonifié des différents types de coenseignement sera présenté. L’observation en classe, suivie de rencontres de rétroaction de groupe et individuelles avec des orthopédagogues dans trois écoles primaires de la CSDM a été la démarche utilisée afin de parvenir à ces conclusions. Nous souhaitons ainsi démontrer les diverses retombées du coenseignement chez les élèves présentant des besoins particuliers, ainsi que chez les intervenants scolaires. Nous conclurons avec les pistes à suivre, afin que le conseignement puisse être vécu plus facilement dans les écoles.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● Richard ROBILLARD - Être une figure d'attachement sécurisante pour l'enfant en difficulté par une approche positive

Richard ROBILLARD – Chargé de cours au département d’enseignement au préscolaire et primaire à l’université de Sherbrooke
Voir la biographie

Les jeunes affectés de difficultés d’apprentissage au plan cognitif, affectif et social ont besoin de vivre une saine dépendance à une figure d’attachement sécurisante et alpha. Une figure qui prend soin des besoins du jeune par une approche positive. Il est important de bien comprendre la posture de ces deux personnes ainsi que l’application des composantes de l’approche positive.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Parents, Général

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes, Marché de l’emploi
+ NIVEAU : Débutant

● Isabelle SOULIÈRES - À venir

À venir

● Alain CARON - Construire la métacognition au quotidien par l’enseignement explicite du contrôle cognitif

Alain CARON – Psychologue
Voir la biographie

Nous commettons peut-être une erreur en éducation : croire que les élèves doivent d’abord être en contrôle de leurs processus cognitifs pour apprendre. S’il n’était plus nécessaire que leur attention s’avère à pleine maturité pour que les enfants réussissent, pour ne citer que cette habilité, nous pourrions alors nous servir des situations d’apprentissage elles-mêmes pour développer les habiletés essentielles à leur cheminement scolaire.
Par le biais de tâches structurées pour favoriser la construction de certaines habiletés chez les élèves, nous transformerions alors l’éternel dilemme de l’œuf ou la poule en un puissant levier pour leur réussite. Ainsi, pour reprendre notre exemple, plutôt que de nous évertuer à les rendre attentifs, nous leur enseignons explicitement à atteindre une cible à leur mesure. Ce faisant, tous les élèves vivent des réussites, en particulier ceux à l’attention fragile. Nous inversons ainsi une causalité qui nous paralyse trop souvent : sans capacité d’écoute, les élèves ne peuvent pas apprendre !
Dans cette présentation, nous verrons comment le contrôle cognitif, l’engagement actif, l’attention, le retour sur l’erreur et la consolidation, maintenant reconnus comme les bases neurologiques de l’apprentissage, peuvent être stimulés par leur enseignement explicite en classe.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Noémia RUBERTO et Marie-Pier GODIN - Validation d’un outil d’évaluation permettant d’établir un portrait de classe en écriture auprès d’élèves du 1er cycle du primaire

Noémia RUBERTO – Professeure
Voir la biographie

 

Marie-Pier GODIN – Chercheuse postdoctorale
Voir la biographie

Évaluer l’écriture est l’occasion de faire le point sur les forces et les besoins des élèves, mais aussi de cibler ceux pour qui un soutien supplémentaire serait nécessaire. Pour répondre à ce besoin, une grille d’évaluation informatisée permettant d’analyser les textes produits par des élèves du 1er cycle a été développée. Cette grille a fait l’objet d’une récente validation auprès d’enseignants et d’orthopédagogues travaillant auprès d’élèves du 1er cycle du primaire.
L’objectif de cette conférence est double. D’une part, les fondements qui sous-tendent la création de la grille d’évaluation informatisée et la méthodologie employée pour la valider seront présentés. D’autre part, le fonctionnement de la grille sera expliqué. Un exemple de portrait de classe sera illustré et des façons d’en tirer profit pour orienter les pratiques didactiques seront également présentées. Cette grille permettra aux enseignants et aux orthopédagogues du 1er cycle du primaire de mieux cerner les besoins de leurs élèves en écriture, dont ceux ayant des difficultés ou des troubles d’apprentissage.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Line LAPLANTE et Jacynthe TURGEON - RàI et intensification de l’intervention sur les plans pédagogique et didactique : tout commence dès le palier 1!

Line LAPLANTE – Professeure
Voir la biographie

 

Jacynthe TURGEON – Agente des services régionaux de soutien et d’expertise
Voir la biographie

Dans les modèles multipaliers, qui sont fréquemment utilisés par les milieux scolaires désireux d’implanter l’approche de la réponse à l’intervention, chaque palier constitue une forme d’intensification du palier qui le précède. Toutefois, il peut être difficile de déterminer ce qui distingue les différents paliers. Lors de cette présentation, nous proposons un cadre de référence qui vise à guider les milieux scolaires dans la réflexion et la prise de décision relatives à l’intensification de l’intervention sur les plans pédagogique et didactique. Pour ce faire, nous mettons de l’avant l’idée que cette intensification ne concerne pas uniquement le palier 2 et le palier 3, qu’elle s’amorce dès le palier 1. Ainsi, le palier 1 constitue le « niveau de base » qui sert d’ancrage à l’intensification au palier 2 et au palier 3. Puis, nous proposons, à l’aide d’exemples concrets, que cette intensification peut se traduire par certains ajustements apportés, d’une part, à la pondération des habiletés et connaissances qui jouent un rôle essentiel dans la réussite en lecture et, d’autre part, aux pratiques ortho/pédagogiques et plus spécifiquement à l’enseignement explicite. Finalement, nous partageons notre réflexion quant aux défis à relever pour les milieux scolaires dans l’opérationnalisation de l’intensification de l’intervention sur les plans pédagogique et didactique.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

▲ Ian MATHESON and Kyle ROBINSON - Aligning Elements of the Identification Process: Implications for Practitioners to Support Students with Hidden Exceptionalities

Ian MATHESON – Assistant Professor of Special Education
Voir la biographie

Kyle ROBINSON – Lecturer
Voir la biographie

Students with learning disabilities and other high-incidence hidden exceptionalities (HIHE) can struggle with secondary difficulties including low confidence in their abilities (e.g., Klassen, 2010) along with primary difficulties related to their exceptionality. This presentation will emphasize the importance of the perspective of individuals with hidden exceptionalities with regard to maladaptive beliefs they can form. Using learning disabilities as a platform for discussing HIHE, we unpack two types of maladaptive beliefs—related to generalizations and mindset—and suggest adaptive alternative beliefs that can promote adaptive behaviour. We aim to support educators through the identification process by highlighting some of the areas where issues can occur, and by considering actions they can take to lead to better outcomes for their identified students.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), Parents

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Kurtis HEWSON - Envisioning Collaborative Response: Supporting ALL students

Kurtis HEWSON – Lead Learner
Voir la biographie

It is virtually impossible for a teacher to know how to successfully provide instruction and support for all students in diverse, inclusive contemporary classrooms. Come learn about Collaborative Response, a mindset for educational organizations that values collaborative, action focused responses, data-informed discussions, and timely intervention to ensure all students can experience success. Come learn how school administration and inclusive learning support leadership teams establish school-wide structures to ensure support for every student in our schools and across our districts. Numerous school and district examples, as well as access to a myriad of resources will be provided.

+ TARGET AUDIENCE : School management and executives, Teachers, All school stakeholders (including educational professionals), General, Educational or health care professionals, Parents

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Beginner

▲ Erin BARKER - Following our Internal Compass through Stressful Times

Erin BARKER – Associate Professor
Voir la biographie

In her talk, Dr. Barker will start by describing an integrative COMPASS Transition Assets model of strengths in emotion regulation capacity that protect against depressive experiences and promote emotional well-being in the face of challenging circumstances. The components of the COMPASS are: Coping, Optimism, Motivation, Persistence, Affect (emotions), Self, and Support. This model is derived from her recent research aimed at identifying patterns of emotional experience across the transition to adulthood. In the second part of her talk, she will illustrate how this model can be used as a reflection exercise to help adolescents navigate the ups and downs and twists and turns that characterize this exciting and challenging period of the life course.

+ TARGET AUDIENCE : Teachers, Educational or health care professionals, Parents, General

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Secondary, Post-secondary, Adult education, Job market
+ LEVEL : Beginner

■ De 14h45 à 15h45 – Bloc de conférences 12

● Geneviève BERGERON, Léna BERGERON, Madeleine MALENFANT et Louis-Philippe ROSA - Planifier son enseignement en fonction la diversité des besoins des élèves au secondaire

Geneviève BERGERON – Chercheuse
Voir la biographie

BERGERON Léna – Chercheuse
Voir la biographie

MALENFANT Madeleine – Enseignante de mathématique

Voir la biographie

ROSA Louis-Philippe – Enseignant d’éducation physique et de sciences

Voir la biographie

Cette communication vise à outiller les enseignants et autres acteurs du secondaire face aux défis que représente la différenciation pédagogique. Dans un premier temps, notre présentation mettra en évidence quelques principes phares d’une différenciation pédagogique à la lumière de travaux récents, et ce, dans la perspective d’éviter les écueils qui s’associent à une individualisation de l’enseignement et à une centration sur les difficultés des élèves. Dans un deuxième temps, nous décrirons une démarche planificatrice proactive permettant d’anticiper les obstacles à l’apprentissage dans une vision universelle ainsi qu’un outil réflexif développé en collaboration avec des enseignants du secondaire. Nous mettrons en lumière des astuces pratiques, inspirantes et transférables développées par ceux-ci lors de la mise à l’essai de la démarche et de l’outil. Finalement, des capsules vidéo réalisées par des enseignants seront présentées. Ces derniers illustreront leur démarche planificatrice, les situations d’enseignement-apprentissage différenciées expérimentées et les retombées observées.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Secondaire
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Geneviève CUSSON et Ruth PHILION - Modalités d'accompagnement d'enseignantes par des orthopédagogues au renouvellement de pratiques d'enseignement

Geneviève CUSSON – M.A. Orthopédagogue
Voir la biographie

 

Ruth PHILION – Professeure en adaptation scolaire
Voir la biographie

La mise en oeuvre du modèle RÀI et des pratiques d’enseignement efficaces en salle de classe requiert un accompagnement, rôle que l’on reconnait de plus en plus aux orthopédagogues. Cet accompagnement s’inscrit dans un contexte de collaboration enseignantes-orthopédagogue à la réussite scolaire du plus grand nombre d’élèves. Or, ce récent rôle de l’orthopédagogue n’est que brièvement décrit dans la littérature scientifique. Cette conférence présente des modalités d’accompagnement par des orthopédagogues et leurs contributions au renouvèlement des pratiques d’enseignement des enseignantes accompagnées issues des résultats d’une récente recherche. Des conditions favorables à cet accompagnement sont aussi exposées.

+ PUBLIC CIBLE : Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Directions et cadres scolaires, Enseignants

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire, Postsecondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Mélanie BAZIN - Mieux comprendre le Trouble Développemental de la Coordination pour mieux intervenir au quotidien

Mélanie BAZIN – Coordonnatrice Professionnelle (intérim) du département d’ergothérapie
Voir la biographie

Cette présentation a deux objectifs : mieux comprendre le Trouble Développemental de la Coordination (T.D.C., T.A.C., ou dyspraxie motrice) et apprendre des stratégies simples, concrètes et efficaces qui peuvent avoir un impact significatif dans le quotidien des élèves. Tout d’abord, les caractéristiques d’un élève présentant un T.D.C. seront revues afin de mieux dépister les élèves qui pourraient présenter ce type de difficulté. Par la suite, un survol des critères diagnostiques ainsi que du processus d’évaluation sera fait. Finalement, plusieurs stratégies seront proposées afin d’avoir un impact significatif sur le quotidien des élèves tant dans la classe, lors des cours spécialisés tel que l’art plastique et l’éducation physique, lors des transitions et à la maison.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé, Parents

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

● François MASSÉ - La planification de l’amélioration La réussite de chaque élève!… cela se planifie (pré-enregistré)

François MASSÉ – Consultant-Écoles performantes
Voir la biographie

La communauté d’apprentissage professionnelle d’une école se traduit par l’efficacité des équipes de collaboration à assurer la réussite de chaque élève. Cette session permettra aux participants de se familiariser avec une séquence d’apprentissage permettant aux équipes de collaboration de maximiser les compétences des membres à assurer la réussite de chaque élève. Les participants vivront l’encadrement suggéré pour les équipes de collaboration favorisant les plus hauts niveaux de professionnalisme, de précision et de personnalisation chez le personnel enseignant. Il sera question d’un processus explicite pour l’élaboration d’un objectif SMART interdépendant et de sa puissance à mobiliser toutes les expertises vers l’atteinte d’attentes élevées.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Directions et cadres scolaires, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Petite enfance ou préscolaire, Primaire, Secondaire, Éducation aux adultes
+ NIVEAU : Intermédiaire

● Nancy BOUCHARD, Olga MAJED et Marie-Josée BLANCHETTE - 2e-3e cycles du primaire - Planifier à l’aide du site L.I.R.E : mettre en œuvre une pédagogie inclusive ancrée dans le XXIe siècle

Nancy BOUCHARD – Coordonnatrice
Voir la biographie

Olga MAJED – Conseillère pédagogique
Voir la biographie

Marie-Josée BLANCHETTE – Enseignante
Voir la biographie

La création du site L.I.R.E. est le fruit d’une expérience innovante de collaboration entre des enseignants, des élèves, des conseillers pédagogiques et des chercheurs de toutes les disciplines ainsi que des représentants du RÉCIT d’adaptation scolaire. Ensemble, nous avons partagé la visée principale de favoriser la mise en œuvre d’une pédagogie inclusive ancrée dans le XXIe siècle.
Dans cet atelier, vous découvrirez comment L.I.R.E facilite la planification d’activités d’apprentissage par la lecture interdisciplinaires, conformes au programme de formation de l’école québécoise. Il constitue une occasion unique d’assurer à tous les enseignants et à leurs élèves un accès gratuit à une littératie multimodale de qualité, et ce, en contexte de conception universelle de l’apprentissage.
Le déroulement de l’atelier prévoit aussi la présentation d’un récit de pratique où l’enseignante utilise les ressources pédagogiques variées du site dans le but de favoriser l’acquisition de connaissances et le développement de compétences visées pour tous ses élèves du 3e cycle du primaire.

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement), Professionnels de l’enseignement ou de la santé

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire
+ NIVEAU : Débutant

● Marie-Philippe GOYER et Pascale ROBICHAUD - Des pratiques pédagogiques efficaces et innovantes au quotidien en lecture/écriture (pré-enregistré)

Marie-Philippe GOYER – Orthopédagogue
Voir la biographie

 

Pascale ROBICHAUD – Orthopédagogue
Voir la biographie

Cet atelier pratique et concret survole différentes pratiques pédagogiques efficaces ayant été testées et adaptées durant plusieurs années en classes spécialisées et régulières par Pascale Robichaud et Marie-Philippe Goyer, orthopédagogues ayant la forte conviction qu’une intervention adéquate et efficace au palier 1 du modèle RAI est un ingrédient primordial au succès du plus grand nombre d’élèves. À l’aide de matériel concret, de ressources gratuites et de vidéos tirées de leurs pratiques, vous découvrirez les bases de :
⁃ La dictée zéro faute et la phrase du jour
⁃ Les 5 au quotidien adaptés chez les plus vieux
⁃ Les cercles d’auteurs
⁃ L’enseignement explicite et les sous-groupes de besoins en classe
⁃ La lecture interactive
⁃ Les ateliers de négociation graphique

+ PUBLIC CIBLE : Enseignants, Intervenants scolaires (cela inclut les professionnels de l’enseignement)

+ MILIEU OU ORDRE D’INTERVENTION : Primaire, Secondaire
+ NIVEAU : Débutant

▲ Marilyn SCHMITKE - Collaborative Response: Where do I Start?

Marilyn SCHMITKE – Learning Associate with Jigsaw Learning
Voir la biographie

This session is designed for those participants who previously attended the Introduction to Collaborative Response (Kurtis Hewson) and who want to know how to begin building these structures and processes in a way that honours their staff and student diversity. School leadership teams will learn about strategies for implementation and will gain access to a variety of resources and samples as they plan for Collaborative Response within their own school contexts.
Opportunities to network with other schools and develop a communities of practice that can extend beyond the scope of this learning opportunity will also be shared.

+ TARGET AUDIENCE : School management and executives

+ GRADE OR INTERVENTION LEVELS : Early childhood or preschool, Elementary, Secondary
+ LEVEL : Intermediate

▲ Isabelle SOULIÈRES - À venir

À venir

■ De 16h00 à 16h15 – Cérémonie de clôture

■ De 16h15 à 17h15 – Conférence de clôture

● Gregory CHARLES - Chanson et confidence

À venir

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!