fbpx
Foire aux questions

Comment reconnaître que mon enfant vit du stress ou de l’anxiété?

Le stress fait partie de la vie et peut être positif, mais parfois, il peut nuire à votre enfant.

Bien sûr, les sources de stress ne sont pas les mêmes pour tous les enfants, mais certains éléments provoquent à tout coup un certain stress. Les enfants ont moins de contrôle que les adultes sur plusieurs aspects de leur vie et cela peut engendrer du stress.

Voici quelques exemples:
– La séparation des parents est un événement stressant puisque l’enfant n’a pas de contrôle sur la situation ;
– Un enfant peut aussi être nerveux si son enseignante est absente et qu’il n’en ait pas été averti la veille, car l’inattendu entraîne le stress ;
– Changer d’école engendre du stress chez l’enfant, car il se retrouve dans une situation entièrement nouvelle. Ici c’est la nouveauté qui est stressante ;
– Avoir à répondre à une question devant toute la classe et craindre de se ridiculiser peut être un événement stressant pour un enfant surtout s’il sent que son trouble d’apprentissage lui nuit.

La menace que cela représente est bien réelle pour plusieurs enfants. Un certain stress est normal et sain, cependant l’apparition de certains symptômes engendre la nécessité d’intervenir.


Voici les signes et symptômes d’anxiété ou de stress chez l’enfant :

• Un changement d’humeur par rapport à ce qu’il démontre d’habitude ;

• Une irritabilité marquée alors que votre enfant est d’habitude doux et calme ;

• Des malaises physiques surtout avant d’aller à l’école, comme des maux de tête, des maux de ventre, des nausées, des tremblements ou le cœur qui bat rapidement ;

• Des troubles du sommeil, comme des cauchemars, des difficultés à s’endormir ou des réveils fréquents ;

• Des problèmes de concentration ou d’attention particulièrement dans des tâches qu’il aime moins ;

• Des difficultés d’apprentissage à l’école et des difficultés à retenir ce qui lui est enseigné ;

• Une anxiété d’être séparé de ses parents pendant un ou plusieurs jours et même pendant la journée d’école ;

• Le refus d’aller à l’école, il se trouve des maux de ventre soudains ou d’autres excuses pour ne pas avoir à y aller ;

• Des réactions émotives intenses par rapport à des événements mineurs comme un exposé oral, un travail en équipe ;

• Beaucoup de questions à propos du futur et de ce que les études lui apporteront et l’aideront malgré son trouble d’apprentissage ;

• Un repli sur lui-même et de l’isolement volontaire : il est souvent seul dans son coin avec peu d’interactions avec les autres enfants de la classe.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le dossier sur le stress chez l’enfant sur le site web Naître et Grandir .

Article rédigé par :

Marc TREMBLAY, Consultant en accessibilité

Coauteure : Odette Raymond
Révision-correction : Mylène Brodeur et Mélanie Galipeau

Contactez-nous

Chat intercom

Si vous ne trouvez pas de réponse dans notre Foire aux questions, nous vous invitons à nous écrire dans la bulle de chat dans le coin inférieur droit de votre écran.

Une  personne-ressource de l’Institut des troubles d’apprentissage vous répondra dans les plus brefs délais.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!