Qu’est-ce
que le plan d’intervention?

Qu’est-ce que le plan d’intervention et à qui s’adresse t-il?

Au Québec, tous les enfants ont le droit d’être scolarisés, peu importe leur situation, qu’ils soient handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Dans le régime pédagogique, les enseignants doivent, au besoin, faire la différenciation pédagogique auprès des élèves dans leur classe. En d’autres termes, ils font preuve de flexibilité pour permettre aux élèves de déployer leurs apprentissages. Parfois, ils vont faire des aménagements qui ne changent pas la nature des tâches, mais permettent à l’élève de progresser dans ses apprentissages.

Pour certains apprenants ce n’est pas suffisant. Leurs besoins nécessitent parfois que des mesures d’adaptations ou des mesures spécialisées soient déployées. Parfois, les objectifs à atteindre par un élève doivent même être modifiés. Il arrive aussi que des décisions sur le parcours scolaire d’un élève doivent être prises. À ce moment-là, un plan d’intervention doit être mis en place.

Pour relever le défi de la réussite de tous les élèves, les intervenants scolaires sont invités à mettre en œuvre la différenciation pédagogique. Le soutien à apporter à un élève ayant des besoins particuliers relève de la différenciation, soit la flexibilité pédagogique, les mesures d’adaptation ou la modification.

Schéma des niveaux de différenciation dans les pratiques évaluatives

Niveaux de différenciation dans les pratiques évaluatives plan intervention

Source : cybersavoir.csdm.qc.ca

Pour mieux comprendre ce qu’est la flexibilité pédagogique, les mesures d’adaptation et les modifications pour les élèves ayant des besoins particuliers, vous pouvez consulter le référentiel réalisé par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Quel est l’objectif du plan d’intervention?

Le plan d’intervention est une planification d’actions concertées avec tous les intervenants qui gravitent autour de l’élève. Le but est d’être en mesure d’identifier les capacités et les besoins de l’apprenant, afin de préciser les objectifs à poursuivre et les compétences à développer et de mettre en place des moyens efficaces de l’aider. L’élève est donc au coeur de son plan d’intervention.

Le plan d’intervention : une démarche en 4 phases où le parent a un rôle important à jouer

Étape 1 : La collecte de données et l’analyse de l’information

Pour mettre en place un plan d’intervention, les intervenants concernés s’intéressent d’abord à recueillir de l’information dans les différentes sphères de la vie de l’élève afin de les analyser et des les interpréter.

Pour un élève en difficulté d’apprentissage, il faut aller voir dans son parcours scolaire pour tenter d’identifier à quel moment les difficultés ont émergé. L’idée est de colliger les renseignements qui vont aider l’équipe d’intervenants à expliquer les difficultés rencontrées. Parfois, certaines évaluations seront nécessaires pour identifier, de façon plus précise, les capacités et les limites de l’élève.

Pour un élève en difficulté d’adaptation, il faut aller voir dans sa vie sociale comment s’est passé son développement et identifier les situations où il a rencontré des difficultés particulières. Il s’agit ensuite d’analyser l’efficacité des interventions déjà tentées, afin de cibler ce qui fonctionne ou pas.

À l’étape de la cueillette et de l’analyse des informations, les intervenants du milieu scolaire seront bien entendu sollicités. Toutefois, l’apport des parents est essentiel. Ces derniers sont souvent les mieux placés pour nous parler de leur enfant. Donc, tous les renseignements qu’ils pourront fournir seront précieux pour mieux comprendre la situation et être à même de répondre aux besoins de leur enfant.

Étape 2 : La planification des interventions

À cette étape, il y a une concertation des différents intervenants pour planifier les interventions à la lumière de la collecte de données et de l’analyse de la situation.

Plusieurs personnes participent à cette importante rencontre. Tout d’abord, l’élève est invité à son plan d’intervention s’il est en mesure d’y être. Sa participation peut prendre différentes formules selon la situation et la pertinence de sa présence aux différents moments de la rencontre. C’est une grande valeur ajoutée lorsque les parents sont présents. Au cas contraire, ils peuvent participer en partageant leurs observations avec les intervenants avant la rencontre. L’enseignant, qui est un acteur clé dans la vie scolaire de l’élève sera présent. La première personne responsable de la mise en place et du suivi du plan d’intervention est la direction de l’établissement. En cas d’absence, elle se fera représenter. Ensuite, tous les intervenants qui gravitent autour de l’élève sur la problématique dont il est question seront également invités. Que ce soit l’orthopédagogue, l’orthophoniste, le psychoéducateur, le technicien en éducation spécialisé, l’ergothérapeute ou encore un intervenant extérieur à l’école, mais qui travaille auprès de l’élève.

En un clin d’oeil, voici la liste des gens invités ou susceptibles de l’être, selon les cas :

• Élève
• Parents
• Enseignant titulaire et spécialistes concernés
• Direction de l’établissement
• Orthopédagogue
• Orthophoniste
• Psychoéducateur
• Technicien en éducation spécialisé
• Ergothérapeute
• Intervenant extérieur à l’école, mais qui travaille auprès de l’élève sur le plan scolaire, social ou médical

Quelles sont les informations à mettre au plan d’intervention?

Le document doit identifier :

• L’élève et l’école;
• Les capacités de l’enfant, ses forces;
• Ses besoins spécifiques;
• Les objectifs à atteindre;
• Les moyens concrets à mettre en place;
• Qui sera responsable de la mise en place des mesures d’aide;
• Un échéancier de réalisation et une date de révision du plan d’intervention.

Le Ministère et ses partenaires ont élaboré une version électronique interactive d’un canevas de plan d’intervention national en 2011. Ce canevas peut être utilisé par l’ensemble des établissements d’enseignement publics et privés du Québec. Toutefois, il n’est pas prescriptif, c’est-à-dire que la façon d’organiser les informations qui seront colligées au plan d’intervention peut varier d’une commission scolaire à l’autre.

Pour voir un exemple de plan d’intervention et son contenu, vous pouvez consulter l’annexe 3 du Guide pratique pour les parents d’élèves à besoins particuliers de la CSDM.

Si un élève a besoin de mesures d’adaptation, par exemple, l’accès à un logiciel de prédiction de mots ou à un synthétiseur vocal ou encore un tiers de plus de temps pour les examens, ces renseignements doivent être indiqués au plan d’intervention afin de lui permettre d’y avoir droit dans des situations d’évaluations ministérielles ou des commissions scolaires.

Étape 3 : La réalisation des interventions

Lors de la phase de réalisation du plan d’intervention, les intervenants qui se sont engagés à mettre en place des moyens pour favoriser la réussite de l’élève vont les déployer et les ajuster au besoin, et ce, dans l’échéancier donné.
Parfois, les parents ont aussi des interventions à mettre en place à la maison dans le cadre du plan d’intervention.

À savoir
Le plan d’intervention est un document confidentiel qui sera uniquement partagé avec les intervenants qui étaient présents à la rencontre et ceux qui sont concernés par les moyens à mettre en place et qui n’auraient pas assisté à la rencontre.

Les parents ont le droit de recevoir des informations sur la mise en place du plan d’intervention. En effet, l’article 29 du Régime pédagogique de l’enseignement préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire prévoit que le personnel scolaire communique aux parents, au moins une fois par mois, des renseignements sur leur enfant dans le cas des élèves ayant un plan d’intervention.

Étape 4 : La révision du plan d’intervention

La révision du plan d’intervention est le moment où l’équipe multidisciplinaire de l’école et les parents analysent l’impact des interventions mises en place. Le questionnement vise à savoir si les objectifs ont été atteints, si l’objectif et les moyens mis en place doivent être conservés ou bien modifiés. Il arrive que les besoins à combler changent entraînant ainsi une modification des objectifs ou des moyens choisis.

Parfois, il arrive que la situation revue de l’élève ne nécessite plus la mise en place de moyens adaptés, il est alors convenu de fermer le plan d’intervention.

Il est bon de savoir que les parents sont en droit de demander une révision du plan d’intervention s’ils ne reçoivent pas d’appel et qu’ils jugent que les objectifs ou les moyens mis en place devraient être revus.

Conclusion

La démarche du plan d’intervention se veut une démarche positive qui facilite la concertation de tous les intervenants. Elle permet aux parents d’être au courant des moyens déployés à l’école et même d’y participer. Son objectif premier est de répondre aux besoins de l’élève.

En cas de litige
Selon la loi sur l’Instruction publique, toutes les commissions scolaires ont leur procédure d’examen des plaintes et elles doivent en informer les élèves et les parents au début de chaque année scolaire.

Toujours selon la loi sur l’instruction publique, le plan d’intervention doit indiquer la possibilité de recourir à la procédure d’examen des plaintes de la commission scolaire en cas d’insatisfaction du parent ou de l’élève.

Les formations de l’Institut TA

FORMATION #59.1

LE PLAN D’INTERVENTION
(POUR PARENTS)

Objectif : Comprendre les principes sous-jacents à la démarche du plan d’intervention, ses différentes étapes et le rôle de chacun des partenaires impliqués

FORMATION #62.1

LE PLAN D’INTERVENTION
(POUR INTERVENANTS)

Objectif : Définir les éléments clés et les principes sous-jacents du plan d’intervention de l’élève, échanger sur des pratiques gagnantes en lien avec la démarche etc…

DÉCOUVREZ TOUTES NOS FORMATIONS

Intéressé·e par une autre thématique?

Consultez toutes nos formations disponibles, pour parents ou intervenants, en présentiel, webinaire ou vidéo


DOSSIER RÉDIGÉ PAR MARIE-JULIE GODBOUT
Orthopédagogue (M. Éd.)

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!