video
x

*tous les champs sont obligatoires.

Logiciel Lexibar 2017

Actualités

L’évaluation orthopédagogique pour mieux intervenir !

Bien entendu, il n’est pas obligatoire d’avoir une évaluation formelle qui vise à poser un « diagnostic » pour avoir droit à des services en milieu scolaire public au primaire ainsi qu’au secondaire. Mais faire évaluer son enfant par une orthopédagogue qualifiée peut s’avérer fort utile !

Principe de l’évaluation orthopédagogique

Pendant une évaluation, l’orthopédagogue tente de découvrir quels mécanismes cognitifs impliqués dans la lecture-écriture fonctionnent bien, lesquels fonctionnement moins bien, et quelles sont les connaissances nécessaires que l’enfant maîtrise ou non. C’est un peu le même principe pour les mathématiques.

Avantages de l’évaluation orthopédagogique

1. Avoir une idée de la sévérité des difficultés
Dans le bulletin scolaire, ce sont les compétences à lire-écrire/mathématiques dans leur ensemble qui sont évaluées. L’orthopédagogue qualifiée évalue des sous-composantes précises et essentielles à ces compétences. La performance de l’enfant sera ensuite comparée à une norme, c’est-à-dire qu’on pourra situer l’enfant en comparaison à des élèves de même niveau scolaire, de même âge sur ces habiletés précises. Cela permettra alors de préciser où se trouvent les difficultés et de les qualifier, selon qu’elles sont sévères, moyennes ou légères.

2. Mieux comprendre d’où viennent les difficultés
Une évaluation orthopédagogique complète permet de préciser d’où viennent les difficultés. Cette meilleure compréhension rassure souvent autant les parents que les enfants eux-mêmes, car enfin ils peuvent mettre des mots sur les difficultés vécues (parfois depuis longtemps). L’évaluation précisera s’il s’agit de difficultés qui semblent passagères, s’il s’agit de difficultés qui ressemblent à un trouble d’apprentissage, si d’autres habiletés plus générales semblent touchées, etc.

3. Déterminer le plan d’action pour aider l’enfant
Les informations obtenues par l’évaluation sont précieuses pour aider concrètement l’enfant. Des propositions pourront être formulées à propos :

  • du contenu de l’intervention à privilégier pour soutenir l’enfant dans ses difficultés (ex : une rééducation serait-elle nécessaire ?) ;
  • des moyens adaptés à sa situation qui pourraient être mis en place, notamment pour la classe (ex : le recours à des outils technologiques serait-il pertinent ?)
  • de la consultation possible d’autres professionnels lorsque cela semble pertinent, soit pour mieux comprendre, soit pour mieux orienter les interventions à faire (ex: orthophonie pour un doute sur le langage oral, neuropsychologie pour un doute sur les capacités attentionnelles, etc.) … le tout, dans le but de soutenir le mieux possible la réussite et le bien-être de l’enfant, évidemment.

Et une intervention ensuite ?

C’est effectivement une évaluation complète de la lecture-écriture/des mathématiques qui sera le secret pour une intervention ciblée, efficace et réellement adaptée à la situation de l’enfant qui vit des difficultés. Cette intervention peut prendre diverses formes selon les besoins identifiés par cette évaluation. Quoi qu’il en soit, faire appel à un spécialiste allégera sans aucun doute les conséquences pouvant être vécues par l’enfant en difficulté ainsi que ses parents.

1