video
x

*tous les champs sont obligatoires.

Logiciel Lexibar 2017

Actualités

Le plan d’intervention : une réponse aux besoins
Nov 14, 2018

Au Québec, tous les enfants ont le droit d’être scolarisés qu’ils soient handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Il arrive toutefois que leurs besoins nécessitent une concertation des intervenants. Un plan d’intervention est alors nécessaire.

Qu’est-ce qu’un plan d’intervention ?

Le plan d’intervention est un outil de planification et de concertation entre les intervenants qui gravitent autour de l’élève handicapé ou en difficulté. Il vise à établir les capacités et les besoins de l’apprenant afin de préciser les objectifs à poursuivre et ainsi de mettre en place des moyens efficaces pour l’aider.

À qui s’adresse cet outil ?

Le plan d’intervention doit être mis en place dans les situations suivantes :

  • L’apprenant ne progresse pas adéquatement selon les attentes du programme.
  • Les besoins nécessitent :
    • des services spécialisés;
    • l’adaptation ou la modification :
    • des stratégies d’enseignement;
    • du matériel scolaire;
  • du temps pour effectuer le travail;
  • de recourir à des ressources spécifiques : un prédicteur de mot ou encore un synthétiseur vocal par exemple.

Une démarche en 4 temps

Le plan d’intervention se réalise en 4 principales étapes. À chacune d’elles, le parent a un rôle important à jouer.

Étape 1 : La collecte de données

On vise à recueillir de l’information dans les différentes sphères de la vie de l’apprenant afin de les analyser et de les interpréter. Ici, le parent est une mine d’informations. On cherche parfois des indices qui pourraient permettre de préciser les difficultés ou d’en identifier l’origine. On s’intéresse aussi aux pistes d’intervention favorables en lien avec les préférences et les capacités de l’apprenant.

Étape 2 : La planification des interventions

À cette étape, tous les intervenants, dont les parents, se réunissent pour s’entendre sur les besoins à privilégier, un ou des objectifs à fixer et les moyens gagnants d’y arriver. Les décisions prises sont consignées dans un document appelé le plan d’intervention.

Étape 3 : La réalisation des interventions

C’est le moment où les interventions sont déployées. Les responsables de leur mise en place voient à faire les ajustements nécessaires. Les parents aussi ont parfois des actions à poser.

Étape 4 : La révision du plan d’intervention

C’est l’étape où, à la suite de l’échéancier fixé, il faut déterminer si les moyens utilisés ont été efficaces. Il faudra donc décider si l’objectif est atteint, s’il doit être poursuivi ou encore modifié.

L’apprenant au cœur de la démarche

Bien que cette démarche qui implique de nombreux intervenants puisse parfois sembler intimidante, il faut retenir qu’elle favorise la concertation et que son intention vise la poursuite des apprentissages de l’apprenant. 

Marie-Julie Godbout
Orthopédagogue, professionnelle de recherche et personne-ressource à l’Institut des troubles d’apprentissage, Marie-Julie s’intéresse aux apprenants en difficulté depuis une vingtaine d’années.
1